Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Dordogne : l'agence régionale de santé dévoile son plan d'attaque contre la désertification médicale

mercredi 4 avril 2018 à 19:01 Par Valérie Dejean, France Bleu Périgord

L'agence régionale de la santé a présenté ce jeudi à Sainte Alvère, les pistes de travail pour permettre à tous de bénéficier d'un même accès aux soins. Cela passe par les maisons de santé, les consultations avancées de spécialistes, la télémédecine entre autres solutions.

De plus en plus de maisons de santé en Dordogne
De plus en plus de maisons de santé en Dordogne © Maxppp - Jean François Frey

Dordogne, France

Comment continuer d'assurer l'accès aux soins en milieu rural ? C'est la quadrature du cercle pour l'agence régionale de santé. Le nombre de médecins généralistes diminue régulièrement. Ils sont 331 en Dordogne. Cinq pour cent d'entre eux ont entre 30 et 35 ans, 12 % plus de 65 ans. Les années qui viennent risquent d'être compliquées  tant que de nouveaux praticiens ne sont pas sortis de la faculté. Pour que les patients des zones rurales puissent eux aussi être soignés, le ministère de la Santé multiplie les pistes.

L'agence régionale de santé accompagne par exemple la création de maisons de santé pluri-professionnelles en Dordogne. Il y en a 16 dans le département plus trois en cours de construction ( à Vergt, Creysse et Sigoules) et 3 en projet (à Mussidan, Saint Cyprien et Thiviers). Autre piste pour favoriser l'accès aux soins en zone rurale : les consultations avancées de spécialistes.

Les spécialistes viennent assurer des consultations à la campagne

Présentation  du plan régional d'accès aux soins en Dordogne - Radio France
Présentation du plan régional d'accès aux soins en Dordogne © Radio France - Valérie Déjean

Il y en a eu 39 en Dordogne et 9 de plus cette année. Les praticiens viennent en général une demi journée par mois, souvent dans des hôpitaux ruraux comme à Excideuil, Ribérac ou Domme , et dans des maisons de santé. Ainsi un pédiatre vient à Nontron, un cardiologue à  Ribérac, un dermatologue à Saint Pardoux ou un neurologue à Belvès.

La télémédecine fait aussi partie des solutions envisagées. Un projet est en cours de réalisation à l'Ephad de la Madeleine à Bergerac, un autre de téléradiologie pourrait voir le jour à l’hôpital de Nontron.

Il faut aider les jeunes internes à se loger lors de leurs stages 

Et parce qu'il faut surtout de jeunes médecins, l'agence régionale de santé veut aider les jeunes à venir en Dordogne faire des stages chez des médecins généralistes. Et le département mène une expérience unique en Nouvelle Aquitaine, simplifier les démarches des étudiants et leurs proposer des logements attractifs à moins de 500 euros. Cinq communes sont sur les rangs pour héberger ces jeunes stagiaires dans de bonnes conditions : Périgueux, Bergerac, Mussidan, Thiviers et le Bugue.