Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Dordogne : la première maison départementale de santé inaugurée ce vendredi à Excideuil

-
Par , France Bleu Périgord

La première maison départementale de santé à été inaugurée à Excideuil. Un médecin originaire de l'Oise a été embauché par le conseil départemental qui compte renouveler l'opération partout où il y a pénurie de médecins. D'ici 2025, les 2/3 des 350 médecins de Dordogne auront cessé leur activité.

La maison départementale de santé compte un médecin à temps plein, un autre à temps partiel, une secrétaire et, au rez de chaussée, le centre d'action sociale
La maison départementale de santé compte un médecin à temps plein, un autre à temps partiel, une secrétaire et, au rez de chaussée, le centre d'action sociale © Radio France - Corinne Duval

Excideuil, France

La Dordogne comptait déjà deux maisons pluridisciplinaires de santé avec des médecins salariés par les communes, à Bergerac et au Lardin.  Le conseil départemental s'y met à son tour pour essayer de palier la pénurie de praticiens et, le président du département, germinal Peiro, le dit : "L'opération n'est qu'une première, elle doit être renouvelée partout où c'est nécessaire". "En 2025, le département aura perdu les 2/3 de ses 350 médecins libéraux qui auront cessé leur activité", dit encore Germinal Peiro. ""D'autant qu'il s'agit d'une opération blanche financièrement, le département rentrera dans ses frais dans deux ans puisque c'est le département qui perçoit les remboursements de la Caisse primaire d'assurance maladie".                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

Marc Maury, premier médecin salarié par le département de la Dordogne

Il s'est installé dans l'ancienne gendarmerie d'Excideuil où le département a crée sa maison de santé. Marc Maury, 59 ans, vient des Hautes de France. il possède depuis deux ans une maison à Château-L’évêque, de la famille en Corrèze et ses enfants à Bordeaux. Il a mûrement réfléchi avant de sauter le pas. Il faut dire qu'en tant que médecin coordonnateur, il perçoit un salaire de 6000 euros net par mois. "Une baisse de plus du double par rapport à ma rémunération pendant mes 27 ans de carrière". "Mais je ne viens pas en Périgord pour m'enrichir", ajoute-t-il.

un médecin qui souffrait d'isolement et de la surcharge de travail

Marc Maury raconte ses journées de plus de 12 heures, les tracasseries administratives non rémunérées, dans une ville de 3500 habitants dans l'Oise. "Aujourd'hui je fais du sport et j'ai une vie sociale"Le plus difficile c'est de travailler seul dit il. Jeune on supporte la solitude, mais à 59 ans, elle pèse trop lourd. sans compter le poids des patients à gérer. A Excideuil, c'est 35 heures, sans travail administratif. En attendant une retraite périgourdine.

Choix de la station

France Bleu