Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Dordogne : les collégiens de Thiviers communiquent avec la station spatiale internationale

mardi 11 décembre 2018 à 18:05 Par Valérie Dejean, France Bleu Périgord

Lundi après midi, 450 collégiens de Thiviers et écoliers de Chalais ont eu la chance d'entrer en communication avec la station spatiale internationale (ISS) et de discuter plus de dix minutes avec une astronaute de la Nasa.

les collégiens de Thiviers attendant une liaison avec la station spatiale  internationale ISS
les collégiens de Thiviers attendant une liaison avec la station spatiale internationale ISS © Radio France - Valérie Déjean

Thiviers, Dordogne, France

Elle tourne à 400 kilomètres au dessus de nos têtes, emportant des astronautes pour de longs séjours de plusieurs mois. ISS, la station spatiale internationale est passée très haut dans le ciel au dessus du complexe sportif René Forestier à Thiviers. Et lundi après midi, les élèves du collège de Thiviers et les écoliers de Chalais ont pu échanger, dix bonnes minutes avec Serena Aunon l'une des astronautes américaines embarquées dans cette mission depuis le 6 juin 2018. 

Au collège, les responsables de l'atelier scientifique en rêvaient depuis de nombreux mois . Puis tout s'est précipité. En quelques semaines, il a fallu rameuter toutes les bonnes volontés. Le rendez vous a été méticuleusement préparé et l'attente était forte pour les 450 enfants réunis ce jour-là. Michel Polacco, journaliste aviateur répond aux questions des enfants, puis Jean Pierre Antikidis , ingénieur du CNES (centre national d'études spatiales) s'enthousiasme pour cette réalisation à taille humaine. Devant l'entrée du complexe, un véhicule de la sécurité civile est équipé d'antennes. Dans la salle, les radio amateurs de Sarlat sont prêts. 

Des antennes sur une camionnette pour dialoguer avec la station spatiale  - Radio France
Des antennes sur une camionnette pour dialoguer avec la station spatiale © Radio France - Valérie Déjean

Jean François Sergent, du radio club amateur de Sarlat suit la trajectoire de la station ISS sur une grande carte projetée dans le gymnase. " C'est comme un arc en ciel  qui est plus ou moins bas sur l'horizon et comme la station va à 450 kilomètres par minute, c'est à dire 28 800 kilomètres heure, ça passe très très vite, disons des Açores jusqu'à Moscou, y a quatre mille kilomètres, ça passe en dix minutes. Il faut suivre la station très rapidement, donc ça demande quand même d'être très précis dans la localisation des antennes, dans le positionnement des antennes pour pas passer à côté. 

La trajectoire de la station spatiale sur grand écran - Radio France
La trajectoire de la station spatiale sur grand écran © Radio France - Valérie Déjean

A 14h12 très précise, le contact se fait avec l'astronaute américaine dont la voix, souriante, passe par les hauts parleurs . Les collégiens se taisent fascinés. Puis une vingtaine de sixièmes de Thiviers grimpent sur scène pour lui poser, au micro et en anglais, chacun une question sur son envie  d'être astronaute, les turbulences, la peur, les aurores boréales.

Les collégiens entrent en contact avec Serena Aunon de la Nasa - Radio France
Les collégiens entrent en contact avec Serena Aunon de la Nasa © Radio France - Valérie Déjean

A 400 kilomètres de là, Serena Aunon, l'astronaute de la NASA répond  gentiment puis le silence se fait. Le satellite est sorti des radars, les élèves applaudissent bluffés. L'opération a été parfaitement menée.