Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Dordogne : les urgences victimes du manque de médecins cet été

Par

Faute de médecins, le fonctionnement du service des urgences de Sarlat pourrait être perturbé dans les semaines qui viennent.

Le centre hospitalier Jean Leclaire de Sarlat-la-Canéda. Le centre hospitalier Jean Leclaire de Sarlat-la-Canéda.
Le centre hospitalier Jean Leclaire de Sarlat-la-Canéda. © Radio France - Marc Bertrand

Ce sont les élus socialistes qui ce mardi matin, ont ouvert le feu lors de la session du conseil départemental de la Dordogne. Le conseiller départemental Christian Teillac, le sénateur Serge Mérillou et le président du conseil départemental Germinal Peiro  ont tous voulu dénoncer la situation des urgences cet été, victimes du manque de médecins.

Publicité
Logo France Bleu
loading

Dès le 9 juillet, l'Agence Régionale de Santé avait convoqué les différents partenaires de l'offre de soins en Dordogne pour évoquer les "fortes tensions" à venir sur le secteur de Sarlat et plus marginalement sur le secteur de Bergerac au mois d'aout. L'ARS allait même jusqu'à évoquer des fermetures possibles des services d'urgences, et des SMUR ( service mobile d'urgence et de réanimation).

L'hôpital de Sarlat le plus touché

Fort logiquement, Sarlat est aussi le plus petit des centres hospitaliers concernés. Quand les hôpitaux de Périgueux ou Bergerac ont plusieurs équipes d'urgentistes, Sarlat n'en a que deux. Il suffit que l'une fasse défaut pour des raisons bien compréhensibles de vacances des soignants, et l'organisation déjà fragile s'effondre. Ainsi actuellement sur le planning du mois d'aout, il y a deux jours sans aucune équipe pour accueillir les patients, et deux semaines avec une seule équipe. Ce qui limite les interventions à l'extérieur. 

Les pompiers mis à contribution © Radio France - Laurent Gallien

Des solutions sont à l'étude pour limiter la casse. Elles pourraient passer par un recours systématique au 15 avant de pouvoir être pris en charge à Sarlat**. Les médecins des pompiers pourraient aussi être mis à contribution**. Ces pistes devraient être présentées lors d'un CHSCT exceptionnel ce mercredi matin à l'hôpital de Sarlat.

A Bergerac, une situation tendue mais sans "trous dans la raquette"

Corinne Mothes, la directrice du centre hospitalier de Bergerac reconnait comme chaque été une situation "tendue" due au manque de médecins intérimaires pour remplacer les équipes absentes, mais grâce à l'appui d'autres médecins de l'hôpital, il ne devrait pas y avoir de carences sauf aléas de dernière minute. Là aussi la situation reste fragile, d'où l'inquiétude du président du conseil départemental. Germinal Peiro s'alarme de voir les capacités de prise en charge diminuer alors que la population augmente sensiblement l'été en Périgord. Il va donc écrire au ministre de la santé pour l'alerter. Il souhaite que cette question soit une des priorités de la campagne des élections présidentielles. 

loading

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu