Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Dordogne : manifestation devant l'hôpital de Périgueux à l'appel de la CGT

mardi 24 avril 2018 à 17:23 Par Valérie Dejean, France Bleu Périgord

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées ce mardi devant le centre hospitalier de Périgueux. Ils répondaient à l'appel de la CGT.

Les agents hospitaliers distribuent des tracts devant l'hôpital de périgueux
Les agents hospitaliers distribuent des tracts devant l'hôpital de périgueux © Radio France - Valérie Déjean

Périgueux, Dordogne, France

Soyons solidaires, notre hôpital va mal ! C'est le message qu'ont voulu faire passer les militants de la CGT qui se sont rassemblés autour du rond point de l'hôpital. Ils ont distribué des tracts aux automobilistes, les alertant sur les conséquences du plan santé pour le services des urgences,  la psychiatrie, ou encore les maisons de retraite. La secrétaire CGT de l'hôpital Mary Marietta dénonce les conséquences des problèmes d'effectifs pour les patients, et pour le personnel. "Il y a de plus en plus d'arrêts maladie, de plus en plus de burn-out parce qu'on tire sur la corde et on attend quoi ? Que ça fasse comme France Télécom ?"

Hospitaliers et cheminots CGT devant l'hôpital de Périgueux - Radio France
Hospitaliers et cheminots CGT devant l'hôpital de Périgueux © Radio France - Valérie Déjean

Les agents hospitaliers, rejoints par les cheminots en grève au nom de la convergence des luttes, ont débrayé de 13h à 15h. Ils ont distribué des tracts aux automobilistes pour alerter l'opinion publique. "On espère bien aussi toucher les usagers car ils sont concernés. Ils pourraient eux aussi un jour, se retrouver dans notre hôpital". Virginie Tillos