Santé – Sciences

Dordogne : une banderole géante en bord de route pour trouver des médecins

Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord jeudi 25 août 2016 à 19:21

On ne peut pas manquer la banderole installée au bord de la D939
On ne peut pas manquer la banderole installée au bord de la D939 © Radio France - Xavier Dalmont

A Mareuil-sur-Belle en Dordogne, les élus ont affiché une banderole géante au bord de la route pour trouver des médecins. Dans ce secteur où il y avait encore six médecins il y a six ans, il n'en reste plus qu'un.

Il n'y a pas de mauvaise idée pour lutter contre la désertification médicale. A Mareuil-sur-Belle en Dordogne, les élus ont affiché une grande banderole " Recherche médecins" au bord de la route à l'entrée du village. La banderole de 4m sur 1m50 est plantée au bord de la D939 qui relie Angoulême à Périgueux. Comme dans beaucoup de territoires ruraux, le secteur de Mareuil manque cruellement de médecins.

Un seul médecin aujourd'hui et peut-être plus du tout dès l'an prochain

Les élus du secteur, Alain Ouiste, le maire de Mareuil-sur-Belle et Jean-Paul Couvy, le président de la communauté de communes Dronne et Belle ont donc décidé d'employer tous les moyens pour dénicher le médecin qui acceptera de s'installer dans ce joli coin du Périgord Vert. Alain Ouiste se désole de la situation : "il y a six ans, nous avions six médecins dans le secteur, aujourd'hui nous n'en avons plus qu'un et en 2017 il pourrait bien ne plus y en avoir du tout". Une situation qui met carrément en colère son collègue Jean-Paul Couvy "tant que les politiques ne s'attelleront pas à régler ce problème nous n'aurons plus de médecins en zone rurale".

Jean-Paul Couvy ( à gauche) le président de la communauté de communes Dronne et Belle et Alain Ouiste le maire de Mareuil - Radio France
Jean-Paul Couvy ( à gauche) le président de la communauté de communes Dronne et Belle et Alain Ouiste le maire de Mareuil © Radio France - Xavier Dalmont

Un automobiliste médecin qui se laisserait séduire par l'annonce

Après avoir fait appel à des cabinets de recrutement sans succès, les élus ont donc décidé d'employer les grands moyens. Ils ont carrément affiché leur appel au bord de la D639, une route très fréquentée qui voit passer chaque jour 8000 véhicules. "C'est un axe de passage important, explique Alain Ouiste, on s'est dit sur le nombre de voyageurs qui passent il y aura peut-être un médecin, belge ou hollandais, qui serait intéressé pour s'installer en Périgord".

Pour l'instant deux médecins se sont manifestés et ont demandé un dossier, un médecin français et un médecin espagnol.

Pour obtenir des informations, vous pouvez envoyer un mail à l'adresse suivante: accueil@dronneetbelle.fr

Partager sur :