Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Dose de rappel pour tous : "On nous appelle toute la journée", témoigne cette pharmacienne

Par

Depuis les annonces d'Olivier Véran, les centres de vaccination affichent souvent complet, il faut parfois plusieurs mois pour trouver un créneau. Les pharmacies, actrices de la vaccination, voient débouler de plus en plus de patients. Exemple dans cette pharmacie de Chambéry.

Située avenue de Turin à Chambéry, cette pharmacie vaccine sans rendez-vous. Située avenue de Turin à Chambéry, cette pharmacie vaccine sans rendez-vous.
Située avenue de Turin à Chambéry, cette pharmacie vaccine sans rendez-vous. © Radio France - François Ventéjou

Sans cesse, le téléphone sonne dans cette pharmacie de Chambéry. Au bout du fil, des patients qui demandent si l'officine injecte un vaccin contre le Covid-19. À chaque fois la même réponse : "Oui et c'est sans rendez-vous." Si les centres de vaccination sont bondés depuis les annonces d'Olivier Véran la semaine dernière, les pharmacies aussi augmentent leur capacité pour faire face à la vague de demandes.

Publicité
Logo France Bleu

De 180 à 300 injections par semaine

Éric accompagne sa maman pour sa dose de rappel. "Je ne savais pas que les pharmacies vaccinaient, c'est ma mère qui me l'a dit, explique ce quinquagénaire. Avant de le découvrir, j'avais pris un rendez-vous sur Doctolib au centre de Challes-les-Eaux, il était prévu le 29 décembre." Là, en quelques minutes et sans trop attendre, il reçoit sa troisième dose.

Dans la pharmacie, Constance Masy alterne entre les injections et le téléphone. "Depuis les annonces d'Olivier Véran, d'étendre la dose de rappel à tous les adultes, les gens nous appellent, beaucoup, raconte la pharmacienne titulaire. On vaccine en moyenne 30 patients par jour en ce moment et on va commander plus de stocks pour les semaines qui viennent." Une cinquantaine de flacons vont arriver à l'officine la semaine prochaine. De quoi vacciner 300 patients par semaine, contre 180 aujourd'hui.

Les pharmacies référencées sur sante.fr

Dans cette pharmacie, impossible de savoir qu'elle propose une vaccination contre le Covid-19. Elle n'est ni référencée sur Doctolib, ni sur Maiia. Sur la devanture, rien n'indique que des injections sont possibles. "C'est beaucoup le bouche-à-oreille, je l'ai aussi mis sur la page Facebook et le site, détaille la pharmacienne. On a suffisamment de demandes comme ça."

En fait, il existe un site qui référence toutes les pharmacies proposant de la vaccination, c'est sante.fr . Hugues Videlier, le président de l'Ordre des pharmaciens de la région Auvergne-Rhône-Alpes, espère que de plus en plus de pharmacies vont proposer de la vaccination. "Je leur ai demandé de faire un effort particulier, dit-il. De l'ordre de 60 à 65 % des pharmacies vaccinaient avant les annonces, j'espère que l'on va arriver à 80-90 %."

Ma France : s'adapter au coût de la vie

Vous constatez l'augmentation constante des prix et la diminution de votre pouvoir d'achat ? Vous avez trouvé des astuces, des bons plans, vous avez changé certaines de vos habitudes pour vous adapter à l'inflation ? Réparation, covoiturage, location, échanges de services... France Bleu, en partenariat avec Make.org , vous invite à partager vos idées originales et solutions concrètes du quotidien, et à donner votre avis sur celles d'autres citoyens. Trouvons ensemble les moyens de faire face à la vie chère !

Publicité
Logo France Bleu