Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Douarnenez remet le couvert ! De nouveaux sets de table pour attirer des médecins

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Comme l'an dernier, la ville de Douarnenez (Finistère) va distribuer des sets de table aux restaurateurs de la ville, en espérant que le dessin humoristique convainque des médecins généralistes de venir s'y installer.

Effectivement, tout ce qui est écrit est vrai
Effectivement, tout ce qui est écrit est vrai

Douarnenez, France

Deuxième service ! Dans les prochains jours, et comme l'année dernière, la mairie de Douarnenez va distribuer 10.000 sets de tables aux restaurateurs, sur lesquels ont peut lire "Douarnenez cherche médecin."

"Le set de table est un support qui permet de toucher un grand nombre de visiteurs extérieurs en vacances (...) Son originalité avait valu à la Ville de Douarnenez une certaine médiatisation de l’opération." La mairie dans son communiqué

Sur le set, la ville liste ses atouts tout autour de l'illustration signée Charles Kerviel, un illustrateur de la ville.

"Les Gras à Douarnenez, c'est de la folie. Y'a de quoi soigner !"

Les communes du littoral finistérien non plus ne sont pas épargnés par la désertification médicale.

Le maire de Douarnenez, Alain Cadic, a reçu une demi-douzaine de médecins ces derniers mois, mais aucune nouvelle installation n'est prévue à court terme. 

Douarnenez comptait onze généralistes l'an passé, trois de moins qu'en 2016, et la moitié d'entre eux devrait partir à la retraite dans les cinq prochaines années.  

Choix de la station

France Bleu