Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Gestes barrières : dans la Vienne, certaines pharmacies proposent des drives, systèmes très sécurisants

-
Par , France Bleu Poitou

En cette période où les gestes-barrières sont essentiels pour éviter les contaminations au coronavirus, les pharmacies du Poitou qui proposent des drives se sentent plus sécurisées.

La pharmacie du Peuron à Chauvigny dans la Vienne
La pharmacie du Peuron à Chauvigny dans la Vienne © Radio France - Pierre Papet

Dans la Vienne, il y a des pharmacies qui sont peut être mieux dotées que d'autres pour faire appliquer les gestes barrières. Certaines officines en effet  proposent des "drives", comme par exemple celle du Peuron à Chauvigny. 

Un système prévu à la base pour mal sécurité

Son responsable est ravi d'avoir été à l'avant-garde du système dans le département. L'un des premiers à en installer, sinon le premier : il s'appelle Pierre Papet, c'est le pharmacien titulaire. Et  ça fait six ans maintenant qu'il propose ce service "drive" à ses clients et patients. Lorsqu'il s'est lancé en 2014, c'était plus pour des questions de sécurité : éviter lorsqu'il est de garde d'ouvrir en grand sa pharmacie à des inconnus à deux heures du matin. Pour des questions pratiques aussi : éviter que les jeunes mamans aient à sortir leur nourrisson et leur poussette alors que le bébé a de la fièvre. 

300 passages en une journée au drive

Le drive pharmaceutique, c'est comme pour les drives de fast-food : la possibilité pour les clients et patients de récupérer leurs médicaments à un comptoir extérieur sans avoir sortir de leur véhicule. Autant dire qu'en terme de gestes barrières, il n'y a pas mieux ! Et la pharmacie du Peuron à Chauvigny le vérifie tous les jours depuis le début de l'épidémie de coronavirus en France et la mise en place du confinement avec gestes barrières. 300 passages en une journée. Certes, c'est moins que la fréquentation habituelle hors temps de crise, car les clients qui viennent pour la parapharmacie ou les produits d'hygiène et beauté ne font pas le déplacement en cette période de confinement, mais pour le drive-médicaments ce sont de très bons chiffres.

Du 100% Drive 

Comme dans toute officine, ce pharmacien a d'abord essayé de mettre en place des circuits fléchés pour éviter que les gens se croisent de trop près :  il a rajouté des marques au sol pour indiquer les distances de sécurité, mais ça n'a pas été probant. Du coup, dès le jeudi de la première semaine de confinement,  le pharmacien chauvinois a proposé un 100% drive. Pour les visites spontanées, des zones d'attente voitures existent sur le parking. 

Equipe restreinte à l'intérieur

Pour les clients habituels, le praticien demande d'envoyer les ordonnances et/ou  commandes par mail. A l'intérieur, l'équipe de pharmaciens et préparateurs, passée de 14 à 6,  les préparent à l'avance et il n'y a plus qu'à passer au guichet-voiture pour récupérer sa poche de médicaments et autres produits. Peu de contacts, distance réglementaire respectée. "Le service est sécurisé et sécurisant pour les clients et pour les personnels", insiste le pharmacien poitevin.

Des comptoirs aménagés pour éviter les contacts directs dans la pharmacie
Des comptoirs aménagés pour éviter les contacts directs dans la pharmacie © Radio France - Pierre Papet

L'entrée dans l'officine se fait sous conditions

Cependant, le professionnel reste lucide. Certains actes comme la prise de mesures pour des prothèses orthopédiques demandent de rencontrer le patient. L'officine va donc rouvrir ses portes, mais les clients entreront trois par trois, il y a désormais un plexiglas entre les pharmaciens-préparateurset les patients, et il n'y a plus qu'un guichet sur deux,  soit des espacements de 3 mètres-3m50 entre chaque.

Des circuits pour éviter les contacts entre clients de la pharmacie
Des circuits pour éviter les contacts entre clients de la pharmacie © Radio France - Pierre Papet
Choix de la station

À venir dansDanssecondess