Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les tests de dépistage risquent de manquer dans la Drôme et en Ardèche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le plus important laboratoire d'analyses médicales de la Drôme et d'Ardèche tire la sonnette d'alarme. S'ils ne sont pas réapprovisionnés ce mercredi, ils ne pourront plus faire de test du coronavirus.

Image d'illustration - Coronavirus.
Image d'illustration - Coronavirus. © Radio France

Jean-Hervé Lebras contient sa colère. Ce membre du comité directeur du laboratoire d'analyses médicales Unibio explique la situation. Si son laboratoire n'est pas réalimenté ce mercredi, il sera impossible de pratiquer de nouveaux tests du coronavirus faute de réactifs. Pourtant les demandes de tests viennent de partout :  les hôpitaux de Vienne, de Romans-sur-Isère, de Privas ou encore d'Aubenas font appel à Unibio. 

La France ne produit plus de test

Unibio réalise aujourd'hui 450 tests par jour. C'est le maximum de sa capacité. Et aujourd'hui les tests sont réservés aux personnes admises à l'hôpital et restent très limités. Mais le tests viennent à manquer. Les deux régions du monde qui fabriquent ces tests sont les Etats-Unis et l'Asie. Or il s'agit de deux régions très touchées par la pandémie qui gardent leurs tests pour leur population. Les exportations se font désormais au compte-goutte. Unibio est alimenté par une entreprise coréenne. La pénurie est nationale : le CHU de Lyon alimenté par une entreprise américaine est lui aussi au bord de la rupture.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu