Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Drôme : lancement de SAUV Life, une application qui sauve des vies

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

En collaboration avec le SAMU de la Drôme, l'association SAUV Life a lancé son application dans le département. Elle existe déjà dans 56 autres départements français. L'objectif : réduire le délai entre un arrêt cardiaque et le début du massage de réanimation.

Les utilisateurs reçoivent une alerte s'ils sont à moins de 10 minutes à pied de la victime.
Les utilisateurs reçoivent une alerte s'ils sont à moins de 10 minutes à pied de la victime. - SAUV Life

"Chaque minute qui passe sans massage cardiaque diminue les chances de survie de 10%", c'est avec ces mots que commence le Dr Lionel Lamhaut pour présenter son application SAUV Life. Lancée en 2018, elle a pour but de mettre en lien le SAMU avec des citoyens "sauveteurs", comme les appelle le médecin urgentiste. Grâce à cette application, le délai entre un arrêt cardiaque et le début du massage de réanimation diminue, et augmente les chances de survie

Une application gratuite et accessible à tous 

Pour devenir un "citoyen sauveteur", rien de plus simple : il suffit de télécharger l'application SAUV Life sur son téléphone, et renseigner son nom et son niveau en gestes de premiers secours. "Ce qui permettra au SAMU de guider au mieux l'utilisateur", précise Lionel Lamhaut. 

Si un jour, quelqu'un est en arrêt cardiaque, et qu'un témoin appelle le SAMU, les secouristes vont envoyer une équipe sur place, mais ils vont également lancer une alerte sur l'application. Les utilisateurs qui l'ont téléchargée, et qui sont à moins de 10 minutes à pied de l'incident, vont alors recevoir une notification sur leur téléphone

"Si vous acceptez, le GPS va vous guider pour aller sur le lieu de l'arrêt cardiaque. Le SAMU peut vous suivre en temps réel et va aider à réaliser les gestes qui sauvent", explique Lionel Lamhaut. Il insiste également : n'importe qui peut s'inscrire sur cette application, peut importe son niveau en gestes de premiers secours. "Il faut simplement appuyer très fort sur la poitrine. On ne peut pas mal faire un massage cardiaque." 

"En moyenne, les secours mettent 13 minutes à intervenir sur un arrêt cardiaque, mais en milieu rural cela peut monter jusqu'à 30 minutes", Lionel Lahmaut, co-fondateur de l'application SAUV Life

Le massage cardiaque est donc réalisé avant l'arrivée des secours. C'est parfois l'histoire de quelques minutes, mais comme le souligne le médecin et président de l'association SAUV Life, "ce sont des minutes qui peuvent sauver une vie". 

"On espère augmenter le taux de survie"

Si un massage cardiaque est réalisé dans les trois minutes qui suivent un arrêt, le patient a 74% de chances de survie. Actuellement, elles ne sont que de 5% en moyenne. Pour le Centre Hospitalier de Valence, cette application est un espoir pour sauver plus de vies, sur les 600 arrêts cardiaques enregistré chaque année dans le département. Claude Zamour est la cheffe des urgences, elle voit une vraie utilité à SAUV Life. "L'intérêt de l'intervention des citoyens, qui pratiquent le massage avant l'arrivée des secours, c'est d'augmenter les chances de survie des patients." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess