Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Drôme : le bilan rassurant des professionnels du centre périnatal de Die

lundi 14 janvier 2019 à 4:15 Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme Ardèche

Le centre périnatal de proximité a pris la place de la maternité de Die (Drôme) fermée il y a un peu plus d'un an. 93 femmes suivies en 2018 ont accouché ailleurs, en sécurité d'après les professionnels du centre.

Une salle de consultation au Centre Périnatal de Proximité de Die
Une salle de consultation au Centre Périnatal de Proximité de Die © Radio France - Nathalie Rodrigues

Die, France

La fermeture de la maternité de Die, il y a un peu plus d'un an, s'est faite dans l'inquiétude. Mais les professionnels de santé dressent un bilan rassurant.  La maternité a été remplacée par un centre périnatal de proximité. Des sages-femmes, des gynéco-obstétriciens y assurent des permanences en semaine et suivent les femmes avant, pendant, après leur grossesse. Mais elles vont accoucher ailleurs.

93 femmes suivies à Die cette année ont ainsi accouché et il n'y a pas eu d'accident, pas à la connaissance des équipes du centre périnatal : "je crois que toutes les patientes que nous connaissons au CPP ont accouché en sécurité. Nous n'avons pas eu, à ma connaissance, d'accouchement inopiné de patiente" explique le Dr Marie-Pierre Fernandez, gynécologue-obstétricienne à Valence et Die et coordinatrice du service. 

L'hélicoptère du Samu appelé trois fois

L'hélicoptère du SAMU est intervenu trois fois pour amener des Dioises accoucher en urgence à l'hôpital de Valence. Un nouvel hélicoptère, plus performant pour les vols de nuit et en mauvaises conditions météo, est arrivé au printemps. 

L'hôpital de Valence a par ailleurs payé une chambre d'hôtel à six femmes pour les rapprocher avant l'accouchement. Les femmes suivies au CPP sont bien préparées en amont assurent les professionnels du centre, pour anticiper au mieux l'accouchement.

Pas connaissance de cas compliqués

Le collectif de défense de l'hôpital de Die rapporte des témoignages de femmes qui se sont retrouvées en difficulté faute de maternité à Die. L'équipe du centre périnatal dit ne pas avoir connaissance de ces cas-là, et voudrait plus d'information pour améliorer la prise en charge si besoin.

1125 patients ont consulté au centre périnatal en 2018, des femmes et aussi des enfants puisqu'un pédiatre assure aussi des permanences. "Sur les trois premiers mois de 2018, on a vu une baisse d'activité, moins de suivi de grossesses. Je pense que, devant l'annonce de la fermeture de la maternité, certaines étaient parties se faire suivre ailleurs. Mais on est complètement rassurés sur la fin d'année. Les patientes du Diois se font suivre dans le Diois" explique le Dr Marie-Pierre Fernandez.

Une majorité des Dioises accouchent à Valence

Sur les 93 femmes suivies au centre qui ont accouché en 2018, 53% ont choisi Valence, 13% Montélimar, 5% ont accouché à domicile (ce qui est moins que lorsque la maternité était là parce qu'il est grandement conseillé d'être près d'un plateau chirurgical, au cas où). 

Les sages-femmes de l'ancienne maternité font désormais aussi des consultations gynéco au centre périnatal, ce qui a permis d'ausculter des patientes qui n'avaient pas vu de spécialiste depuis 10 ans pour certaines. Des cancers du col de l'utérus ou du sein ont ainsi été détectés.