Santé – Sciences

Drôme : un cas de méningite foudroyante à l'hôpital de Montélimar

Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme-Ardèche samedi 31 décembre 2016 à 16:06 Mis à jour le samedi 31 décembre 2016 à 16:23

Le Drômois atteint de la méningite est décédé peu après son arrivée aux urgences.
Le Drômois atteint de la méningite est décédé peu après son arrivée aux urgences. - Centre hospitalier de Montélimar - Google street view.

Un Drômois d'une trentaine d'années est décédé jeudi suite à une méningite foudroyante. L'Agence régionale de santé a dressé une liste des personnes susceptibles d'avoir été en contact avec cet habitant de Bonlieu-sur-Roubion. Elles ont reçu un traitement préventif.

Un trentenaire a été victime d'une méningite foudroyante, jeudi après-midi. Vers 15 heures, les pompiers de la Drôme sont appelés pour le prendre en charge à son domicile de Bonlieu-sur-Roubion. Les symptômes de l'infection sont de violents maux de tête, de la fièvre et des vomissements. Le Drômois est donc transporté aux urgences de l'hôpital de Montélimar, où il décède peu de temps après son arrivée.

Un traitement antibiotique préventif pour éviter de nouvelles contaminations

L'Agence régionale de santé a été immédiatement alertée. Elle a d'ailleurs dressé une liste de toutes les personnes susceptibles d'avoir été contaminées par le méningocoque : le personnel soignant bien sûr, mais aussi les quatre pompiers qui ont pris en charge la patient. Ils ont été examinés par le médecin des pompiers qui leur à donner un traitement préventif à base d'antibiotiques.

Le risque de transmission de la méningite est faible, il faut une exposition prolongée et un contact rapproché avec une personne infectée. Dans le cas contraire, la bactérie ne survit pas à l'air libre.