Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

E-cigarettes : " pas de preuves de l'efficacité pour aider les fumeurs à arrêter" selon le pneumologue Yves Martinet

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Alors que l'Organisation mondiale de la santé a publié un rapport sur le tabagisme dans le monde et explique que les cigarettes électroniques sont nocives, le professeur nancéien Yves Martinet, président du comité national contre le tabagisme questionne leur dangerosité et leur efficacité.

Le professeur Yves Martinet, président du comité national contre le tabagisme
Le professeur Yves Martinet, président du comité national contre le tabagisme © Radio France - Cédric Lieto

Vandœuvre-lès-Nancy, France

Les cigarettes électroniques sont "incontestablement nocives" selon l'Organisation mondiale de la santé. C'est l'un des enseignements d'un rapport de l'OMS sur le tabagisme dans le monde. L'OMS qui déconseille le recours aux e-cigarettes pour arrêter de fumer. Une position scientifique, soutenue par le professeur Yves Martinet, pneumologue au CHU de Nancy, et président du comité national contre le tabagisme.

Si les cigarettes électroniques sont probablement moins dangereuses que le tabac fumé, elles ne sont pas inoffensives assure Yves Martinet : 

"A partir du moment où vous avez des traitements, évalués scientifiquement, qui démontrent qu'ils sont efficaces pour arrêter de fumer, il n'y a aucune raison pour un médecin de prescrire la cigarette électronique, dans la mesure où il n'y a pas de preuves objectives, scientifiques, qu'elle est efficace pour aider les fumeurs à arrêter de fumer."

Faut-il bannir totalement les cigarettes électroniques ? Dissuader les patients de s'en servir ? C'est plus compliqué que cela,  explique le pneumologue du CHU de Nancy : 

"Si vous avez un fumeur qui arrête de fumer complètement, qui vapote, c'est très bien pour lui. C'est une bonne nouvelle. Mais il faudra arrêter la "tétine" à un moment et arrêter de vapoter. Vous n'allez pas continuer à sucer cette cheminée. Ce n'est pas bon pour la santé, c'est certain, même si on a encore du mal à dire à quel niveau."

Une étude en cours à Nancy

Selon l'OMS, on manque encore de recul et d'études scientifiques pour évaluer l'efficacité et les conséquences des cigarettes électroniques sur la santé. Une étude, pilotée à Paris, est en cours au CHU de Nancy pour tenter de mesurer l'efficacité des e-cigarettes pour arrêter de fumer. L'étude baptisée ECSMOKE va permettre de comparer les fumeurs qui utilisent les cigarettes électroniques et ceux qui utilisent un traitement médicamenteux, explique Yves Martinet : 

"Ni le médecin, ni le fumeur ou la fumeuse, ne savent quel traitement ils ont. Ils ont une cigarette électronique avec ou sans nicotine, un médicament dont on sait qu'il est efficace mais ils ne savent pas s'ils ont le médicament actif ou le placebo. C'est une étude bien conduite sur plusieurs années."

Le CHU de Nancy est d'ailleurs à la recherche de patients pour participer à cette étude. Vous bénéficierez d'un accompagnement au sevrage tabagique, d'une cigarette électronique avec le liquide et d'un traitement médicamenteux. Si cela vous intéresse, contactez le 03 83 15 33 96.