Santé – Sciences

Edouard Philippe : "Notre objectif, c'est de doubler les maisons de santé pour lutter contre les déserts médicaux"

Par Isabelle Gaudin et Françoise Pain, France Bleu Creuse, France Bleu Limousin et France Bleu jeudi 12 octobre 2017 à 19:03 Mis à jour le vendredi 13 octobre 2017 à 7:13

Le Premier ministre Edouard Philippe est en Haute-Vienne vendredi avec la ministre de la Santé pour annoncer le plan de lutte contre les déserts médicaux
Le Premier ministre Edouard Philippe est en Haute-Vienne vendredi avec la ministre de la Santé pour annoncer le plan de lutte contre les déserts médicaux © AFP - Loïc Venance

Le Premier ministre a annoncé à France Bleu Limousin le doublement des maisons de santé qui regroupent plusieurs professionnels d'ici 2022. Il inaugure celle de Châlus en Haute-Vienne vendredi matin avec la ministre de la Santé où il dévoilera le plan national de lutte contre les déserts médicaux.

Le Premier ministre Edouard Philippe, dans une interview à France Bleu Limousin (cf. bas de page), annonce le doublement des maisons de santé sur tout le territoire national d'ici cinq ans. C'était une promesse du candidat Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle. Ces maisons de santé qui regroupent plusieurs professionnels sont au nombre de 910 aujourd'hui. Parmi elles, celle de Châlus en Haute-Vienne est inaugurée ce vendredi par Edouard Philippe, accompagné de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

La maison de santé de Châlus est emblématique de ce que nous voulons faire sur le reste du territoire " - Edouard Philippe

Edouard Philippe estime que la maison de santé de Châlus est "emblématique de ce que nous voulons faire. Elle est réalisée à l'initiative du maire et de plusieurs professions médicales. Elle est à taille humaine et a permis un regroupement. Elle va permettre de garantir l'accès aux soins de toute une partie d'une population, qui, à cause de son éloignement géographique des grands centres urbains, a l'impression qu'elle ne peut pas y accéder dans les mêmes conditions d'égalité que l'ensemble de nos concitoyens".

La maison de santé de Châlus inaugurée par le Premier ministre - Radio France
La maison de santé de Châlus inaugurée par le Premier ministre © Radio France - Jérôme Edant

Pour cela, le Premier ministre annoncera vendredi des moyens, pas uniquement financiers : "Nous allons accompagner les communes mais aussi les professionnels de santé pour qu'ils puissent organiser la formation, la circulation des pratiques, faire en sorte de lever les obstacles administratifs et réglementaires". Dans ce plan de lutte contre les déserts médicaux, il sera aussi question de la télémédecine ou encore des "pratiques avancées entre professionnels" (infirmiers réalisant des actes médicaux par exemple). Les médecins hospitaliers ou libéraux devraient également pouvoir être détachés dans des zones de "désert médical".

Que faire face au manque de médecins ?

Interrogé sur le manque de médecins, Edouard Philippe convient qu'il y a une "production" insuffisante de médecins et qu'il faut plus de médecins formés. Il rappelle que "l'âge moyen d'installation d'un médecin est de plus en plus tardive, certains préfèrent faire d'abord des remplacements ou être salariés". Donc pour le Premier ministre, "il faut intervenir à la fois sur la répartition des médecins sur le territoire, sur leur façon d'organiser leur activité pour que ce soit le plus efficace pour leurs patients, et c'est pour ça que les maisons de santé constituent un bon instrument". Selon lui, "elles prennent en considération l'évolution du métier de médecin et en même temps permettent de garantir l'accès aux soins. "

La variation des effectifs de médecins par département - Visactu
La variation des effectifs de médecins par département © Visactu

Le Premier ministre est l'invité de France Bleu Limousin ce vendredi à 8h15.

Interview du premier ministre, Édouard Philippe, à France Bleu Limousin.