Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ehpad de Montbrison : les opposants au transfert ne lâchent rien avant la décision finale

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Les opposants au projet de déménagement de l'EHPAD de Montbrison viennent à nouveau de se mobiliser, quelques jours avant l'annonce du choix du repreneur par le conseil de surveillance de l'hôpital. Ils ont pu échanger avec des Montbrisonnais à l'occasion d'une campagne de tractage sur le marché.

Plusieurs membres du collectif des usagers pour la défense du service publique hospitalier du Forez ont distribué des tracts sur le marché de Montbrison.
Plusieurs membres du collectif des usagers pour la défense du service publique hospitalier du Forez ont distribué des tracts sur le marché de Montbrison. © Radio France - Céline Autin

Ils sont plus déterminés que jamais : quelques jours avant la décision du conseil de surveillance de l'hôpital, le collectif des usagers pour la défense du service publique hospitalier du Forez viennent de distribuer des tracts sur le marché de Montbrison, dans la Loire. Ils s'opposent au transfert de l'Ehpad à Curtieux, et à sa privatisation

Une campagne de tractage pour "informer, alerter et mobiliser"

Postés aux entrés du marché de Montbrison, cinq opposants au transfert de l'Ehpad ont passé la matinée à distribuer leurs 3.000 tracts et à discuter avec les Montbrisonnais. "Nous voulons donner une information juste et vérifiée", explique la présidente du collectif Véronique Seux. Entre celles et ceux qui connaissent mal le projet, qui y sont favorables ou au contraire sympathisent avec les opposants, tout le spectre des opinions est représenté.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Coralie, par exemple, a une personne de sa famille dans l'Ehpad. Elle ne voit pas le projet de déménagement à Curtieux d'un mauvais œil : "J'ai une voiture, explique-t-elle à un membre du collectif. Pour moi ça ne change strictement rien." Face à elle, René Philippe défend le point de vue du collectif : "Pour les gens qui n'ont pas de voiture, c'est une catastrophe. Beaucoup de bénévoles qui ne sont pas véhiculés rendent visite aux résidents. Comment vont-ils faire ? Sans compter que l'endroit choisi est reculé, tandis qu'ici, on est en centre-ville, il est possible de faire des petites balades et de profiter d'une certaine activité."

Si Coralie ne repart pas franchement convaincue, la grande majorité des personnes qui s'arrêtent auprès des opposants sympathisent avec eux. C'est le cas d'Yves, qui connaît bien le dossier puisque sa femme travaille à l'hôpital du Forez : "je trouve aberrant de confier à une gestion privée, alors que l'Ehpad est bénéficiaire et rapporte quelques sous à l'hôpital."

Le vrai test sera ce mercredi 16 décembre

Ces retours ont de quoi encourager les membres du collectifs. Même si René Chauvel reste prudent : "les gens adhèrent, dans l'ensemble, mais après, dans l'action, ils restent assez passifs !  Alors qu'il est question de notre avenir. Il faut montrer notre détermination tous ensemble." De fait, cela maintenant près de deux ans ans que le collectif se bat pour faire entendre ses arguments

Le vrai test, ce sera sans doute ce mercredi 16 décembre. Le conseil de surveillance de l'hôpital du Forez doit se prononcer sur le choix du repreneur privé de l'Ehpad. Le collectif appelle à cette occasion à le rejoindre pour un rassemblement devant l'hôpital, à 12h00.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess