Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

EHPAD : "On retrouve nos résidents baignant dans l'urine"

mardi 30 janvier 2018 à 8:43 Par Maxime Bacquié, France Bleu Azur

Malgré une enveloppe de 50 millions d'euros supplémentaires débloquée en fin de semaine dernière par le gouvernement pour améliorer les conditions d'accueil dans les EHPAD, le personnel et les syndicats appellent à se rassembler ce mardi, à Nice notamment, parce qu'ils sont à bout.

Laurence Fuentes, délégué Force Ouvrière dans les Alpes Maritimes
Laurence Fuentes, délégué Force Ouvrière dans les Alpes Maritimes © Radio France - Maxime Bacquié

Alpes-Maritimes, France

Laurence Fuentes a travaillé pendant 30 ans à l'EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) de Cimiez, à Nice. Il y a quatre mois, elle a décidé de s'engager auprès du syndicat Force Ouvrière pour faire bouger les choses.

"Je vois mes collègues pleurer chaque jour, le personnel est à bout. Quand on passe dans les chambres de nos résidents et qu'on les trouve qui baignent dans l'urine, c'est dramatique." 

Rassemblement maintenu malgré l'effort du gouvernement 

Le syndicat Force Ouvrière appelle à un grand rassemblement ce mardi matin à 10h30 devant le palais de justice de Nice pour faire la lumière sur ces conditions d'accueil qui se dégradent. Rassemblement maintenu malgré les annonces du gouvernement en fin de semaine dernière, qui a promis de débloquer 50 millions d'euros supplémentaires pour les EHPAD, en plus des 100 millions déjà prévus au budget 2018.

"Vous me parlez d'argent, je vous parle de soin".

"50 millions d'euros ce n'est pas suffisant. Il faudrait au moins doubler le nombre de personnels dans chaque EHPAD", affirme Laurence Fuentes. "Aujourd'hui, à Cimiez, mes collègues sont parfois deux pour gérer 40 résidents, ce n'est plus possible".

"Il faudrait doubler le nombre de personnels" Laurence Fuentes, déléguée FO