Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

EHPAD Saint-Vénérand à Laval, la direction réagit après les dysfonctionnements de ce week-end

-
Par , France Bleu Mayenne

Depuis lundi, une vingtaine d'aides-soignantes de l'Ehpad Saint-Vénérand de Laval dénoncent leurs conditions de travail cet été. Deux d'entres elles ont par exemple travaillé 13 heures de suite. La direction annonce quelques mesures.

Sylvie Le Quéau, directrice- adjointe en charge des Affaires médicales de l'hôpital de Laval
Sylvie Le Quéau, directrice- adjointe en charge des Affaires médicales de l'hôpital de Laval © Radio France - Martin Cotta

Laval, France

La direction de l'hôpital de Laval a rencontré ce mardi les représentants du personnel de l'Ehpad Saint-Vénérand après les dysfonctionnements de ces derniers jours qui avaient conduit notamment deux aides-soignantes à travailler 13 heures de suite un week-end. "Je voudrais d'abord remercier ces agents qui ont prolongé leur durée de travail. Ce sont des professionnelles qui se sont impliquées dans une situation exceptionnelle et qui ont mis en place cette organisation pour assurer la continuité de la prise en charge des résidents" déclare Sylvie Le Quéau, directrice-adjointe en charge des Affaires médicales de l'hôpital. 

Une aide-soignante arrive

Ces dernières heures, une aide-soignante supplémentaire vient d'être recrutée, pas facile en cette période estivale où les salariés de l'Ehpad travaillent à flux tendu. "Dans ce contexte de pénurie de personnel, les candidatures sont les bienvenues, et dès que nous en avons une, nous l'étudions immédiatement" poursuit Sylvie Le Quéau. La direction prévoit aussi la création d'une cellule de remplacement à partir de septembre ou octobre seulement, car les recrutements sont très compliqués l'été. Actuellement, il n'y a que 68 agents pour 140 résidents dans l'Ehpad. Il sera également demandé aux cadres de santé de bien veiller à ce que la durée légale de travail soit bien respectée pour chacun des salariés. 

Des métiers pas attractifs

Pour Sylvie Le Quéau, la directrice-adjointe, les problèmes d'effectif à l'EHPAD Saint-Vénérad de Laval sont la preuve d'un manque d'attractivité du métier d'aide-soignant et infirmier. "Sur l'ensemble du territoire français nous avons énormément de mal à recruter. C'est valable pour les agents des services hospitaliers aussi. Ces métiers sont insuffisamment valorisés. Ils sont exigeants parce que travailler auprès des personnes âgées, cela veut dire travailler les week-ends, donc il faut impérativement faire connaître ces métiers". Le plan national de santé publique du gouvernement (2018-2022) prévoit d'ailleurs d'améliorer l'attractivité de ces postes. 

Lundi, une vingtaine d'aide-soignantes accompagnées de leurs représentants syndicaux Force Ouvrière avaient déjà rencontré la direction pour dénoncer leurs conditions de travail.

Choix de la station

France Bleu