Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Emmanuel Macron attend de connaître les effets du couvre-feu avant un éventuel confinement

-
Par , France Bleu

Le chef de l'Etat ne devrait pas prendre la parole avant le 30 janvier selon les informations de franceinfo. Emmanuel Macron veut tout faire pour éviter un troisième confinement mais des décisions seront néanmoins prises cette semaine.

Il n'y aura pas d'allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi 27 janvier selon nos informations.
Il n'y aura pas d'allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi 27 janvier selon nos informations. © Radio France - Flavien Groyer

Sauf explosion imprévue de l'épidémie dans les deux jours, le troisième confinement n'est pas pour cette semaine. L'Elysée fait ainsi savoir qu'Emmanuel Macron n'a pas prévu de prendre la parole dans les prochains jours, contrairement à ce qu'annonçait le Journal du Dimanche. Selon les informations de franceinfo, le chef de l'État veut tout faire pour éviter un nouveau reconfinement.

Le président de la République attend ainsi d'en savoir plus sur l'impact des variants et veut voir les effets du couvre-feu national au bout de 15 jours. Il a été mis en place le samedi 16 janvier dernier. Il faudra donc attendre le samedi 30 janvier pour avoir des chiffres fiables. 

Il s'agit en effet de savoir si ce couvre-feu permet de contenir la propagation de l’épidémie ou même de la faire baisser. C'est ce délai de deux semaines qui avait permis de constater un ralentissement de l'épidémie dans les métropoles concernées par le couvre-feu avancé au mois d'octobre.

Quelle diffusion des variants ?

Emmanuel Macron voudrait également en savoir plus sur l'évolution de la campagne de vaccination. Le président de la République souhaiterait aussi attendre les résultats de l'enquête flash menée aujourd'hui et demain sur la présence de variants dans les tests positifs et voir ainsi comment évolue leur circulation.

Ces précautions n'excluent pas tout serrage de vis : un conseil de défense sanitaire est programmé ce mardi 26 janvier et un autre mercredi 27. Jean Castex prévenait lundi que "des décisions seraient prises cette semaine (...)" "Il ne s'agit pas de baisser la garde" a ajouté le Premier ministre.

Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique qui a jugé un reconfinement "probable", dimanche, à l'antenne de BFM TV, l'estime inévitable dans un entretien accordé à Libération, qui paraîtra mardi, mais juge qu'"on n'est pas à une semaine près".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess