Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

En Creuse, une opération dépistage du diabète avec le Lions Club de Bourganeuf

-
Par , France Bleu Creuse

Le Lions Club vient d'organiser une opération de dépistage du diabète à Bourganeuf. 150 personnes se sont prêtées à l'exercice.

Opération dépistage organisée par le Lions Club de Bourganeuf.
Opération dépistage organisée par le Lions Club de Bourganeuf. © Radio France - Céline Autin

Bourganeuf, France

"Je suis venu histoire de savoir ce qu'il en est !" Sur la place du marché de Bourganeuf (Creuse), Didier repart soulagé du stand du Lions Club, qui vient d'organiser sa traditionnelle opération de dépistage du diabète ce mercredi 22 mai.

Simple, rapide, et sans douleur : pour savoir si on a le diabète, il suffit de tendre le doigt. "On prend une goutte de sang, explique Hervé Guillaumot, médecin. On attend l'analyse du capteur, et en moins de vingt secondes, le résultat s'affiche." Le testeur mesure la quantité de sucre présent dans le sang : la glycémie. A plus de 1.26g/l de sang, il faut en parler à son médecin traitant et refaire des prises de sang à jeun. 

Le matériel utilisé pour dépister le diabète - Radio France
Le matériel utilisé pour dépister le diabète © Radio France - Céline Autin

C'est le cas de Bernard, qui a un taux un peu élevé : "Il y a des antécédents dans ma famille, donc je ne suis qu'à moitié surpris". Le facteur héréditaire est un facteur à risque, tout comme le manque d'activité sportive et le surpoids. "Il faut le prendre au sérieux, car le diabète peu entraîner des complications vasculaires, cardiaques, ou rénales. Il vaut mieux être au courant que ne pas le savoir !", sourit le docteur Guillaumot.

Près de 150 personnes sont venues se faire tester sur le stand : deux cas seulement ont alerté le médecin. "L'intérêt de ces dépistages "de masse", ça n'est pas de trouver beaucoup de cas, mais d'en avoir un ou deux qui auraient échappé à la vigilance. En principe les gens sont bien suivis. Il faut avoir conscience que le diabète peut se déclarer chez n'importe qui, n'importe quand", précise le docteur.

Aux côtés des bénévoles, Florence Nivet, diététicienne, répond aux questions des curieux : "Beaucoup veulent savoir si le sucre des fruits est bon par exemple, détaille-t-elle. Il vaut mieux avoir une alimentation saine et variée. Et l'alimentation des diabétiques, c'est l'alimentation que devrait avoir tout individu !" 

Retrouvez notre reportage dans le zoom de France Bleu Creuse

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu