Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus en Alsace : un TGV médicalisé et l'ouverture de l'hôpital militaire à Mulhouse

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Alsace

Le Premier Ministre a annoncé lundi soir un renforcement des règles de confinement partout en France pour lutter contre le coronavirus. En Alsace, plusieurs communes ont décrété un couvre-feu pour aller plus loin. Suivez l'actualité autour du Covid-19 en Alsace ce mardi 24 mars.

L'hôpital des armées installé à Mulhouse.
L'hôpital des armées installé à Mulhouse. © AFP - Patrick Hertzog

Le Grand Est reste l'une des régions les plus touchées par le coronavirus avec 4.256 cas avérés, comptabilisés lundi 23 mars par Santé Publique France et plus d'un tiers des décès dans toute la France. Suivez l'actualité autour du Covid-19 en Alsace : les nouvelles de l'épidémie, les informations pratiques, les gestes d'entraide en période de confinement, pour ce mardi 24 mars.

-> cliquez ici pour réactualiser cette page

L'essentiel - infos pratiques :

La journée du mardi 24 mars

19h : Partout en Alsace, la solidarité s'organise. A Grendelbruch (Bas-Rhin), la supérette reste ouverte coûte que coûte, même si elle n'est plus livrée par le grossiste habituel. La gérante utilise le système D pour approvisionner ses clients, qui lui rendent bien !

L'appel de la région Grand Est a été entendu. En moins d'une semaine, plus d'un million de masques chirurgicaux ont été donnés par des associations, des entreprises et des particuliers de la grande région.

17h : Un premier patient a été pris en charge dans la structure militaire à Mulhouse, indique la ministre des Armées, Florence Parly. 

15h30 : "Un TGV médicalisé transportera 30 malades de Strasbourg et Mulhouse vers des territoires où il y a de la places", annonce Olivier Véran, le ministre de la Santé mardi après-midi à l'Assemblée nationale. C'est une première en Europe. 

14h : Pénurie de masques : "les services de l'état ont abandonné les médecins et la population du Haut-Rhin" selon le docteur Patrick Arnold, président du Syndicat des cardiologues d'Alsace. Il réclame plus de masques, plus de tests et plus de respirateurs face à l'épidémie de coronavirus.

La solidarité s'organise pour le transport des soignants. Dans l'Eurométropole de Strasbourg, les chauffeurs de Taxi 13 proposent des courses gratuites depuis plusieurs jours. Ucar offre aussi des locations gratuites, toujours à Strasbourg. 

L'épidémie de coronavirus a aussi des conséquences économiques. C'est l'inquiétude dans la filière horticole alsacienne : elle réalise plus de 50% de son chiffre d'affaire entre mars et juin. Dans un communiqué, dix-huit horticulteurs expliquent qu'ils auront du mal à se remettre de la crise.

Une nouvelle évacuation sanitaire a eu lieu en milieu de matinée pour désengorger l’hôpital saturé de Mulhouse : un avion militaire a transféré six patients infectés par le coronavirus vers les hôpitaux de Brest et de Quimper en Bretagne. C’est la troisième fois que des malades sont ainsi évacués par avion de Mulhouse.

11h : Un Alsacien qui a survécu à la maladie témoigne après avoir passé une semaine dans le coma. Un homme de 51 ans qui rend aussi hommage aux soignants.

10h30 : L'université de Haute-Alsace remet du matériel aux hôpitaux de Colmar et Mulhouse. Au total plus de 14.000 gants, 1.250 masques FFP2, FFP3 et chirurgicaux, 40 litres d'éthanol ou alcool, une centaine de combinaisons à usage unique ont été fournis. 

10h15 : les marchés de Mulhouse et Guebwiller sont ouverts grâce à des dérogations.

9h45 : dernier bilan sanitaire de la Préfecture du Bas-Rhin. 167 personnes sont hospitalisées en réanimation. Depuis le début de l'épidémie, 50 personnes domiciliées dans le Bas-Rhin sont décédées du coronavirus dans les hôpitaux du département, auxquels s'ajoutent 38 décès dans les Ephad.

8h40 : Le gouvernement assouplit les délais pour les contrôles techniques. Une tolérance de trois mois sera appliquée pour réaliser les contrôles techniques des voitures et utilitaires légers. Une victoire pour les professionnels du secteur, qui s'inquiétaient de devoir travailler en pleine crise du coronavirus. Cette tolérance de trois mois s'applique également aux délais pour réaliser les contre-visites. Pour le contrôle technique des poids lourds et des véhicules de transport en commun, une tolérance de 15 jours est accordée.

8h37 : "C'est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l'âge de 86 ans, des suites du Covid-19" , a annoncé la famille du chanteur. Les obsèques "auront lieu dans la stricte intimité familiale, et un hommage lui sera ultérieurement rendu dès que possible", précise son entourage.

Dernier bilan sanitaire du coronavirus en Alsace : 526 en réanimation dans le Grand Est le 23 mars à 15 heures, dont 167 dans le Bas-Rhin, 91 dans le Haut-Rhin. Depuis le début de l’épidémie, le nombre total de décès de patients pour le Grand Est s’élève à 335 selon l'Agence régionale de la santé. Le Haut-Rhin est particulièrement touché, avec  162 décès dans les  centres hospitaliers de Colmar et de Mulhouse.

8h20 : Le like de France Bleu. Groupe Grand Est d'entraide covid, une page facebook pour que les internautes puissent se donner un coup de main. Par exemple, un planning complet pour des repas à distribuer sur une semaine a été mis en place pour aider plusieurs personnes

Sur l'air de sa chanson "Il changeait la vie", Jean-Jacques Goldman remercie les soignants et tous ceux qui travaillent malgré l'épidémie de Coronavirus en France.

Ensemble avec nos soignants : France Télévisions, avec le soutien de Radio France, propose ce mardi soir, en direct sur France 2, une grande soirée destinée à soutenir les hôpitaux et l’ensemble des personnels soignants.

7h45 : ne manquez pas en direct sur France Bleu Alsace, l'interview du Dr Guilaine Kieffer-Desgrippes, présidente de l’Union régionale des médecins libéraux du Grand Est.

Déjà plus de 1.000 amendes dans le Bas-Rhin pour non respect des règles de confinement. Les gendarmes et les policiers effectuent plus de 5.000 contrôles par jour dans le département.

La production de gel hydro-alcoolique doit se poursuivre aujourd'hui dans les locaux de l’usine-école EASE, sur le campus d'Illkirch. Une vingtaine d’étudiants de cinquième année de la Faculté de pharmacie de l'Université de Strasbourg ainsi que des enseignants, se sont portés volontaires pour réaliser ces solutions. Elles sont destinées aux HUS, ainsi qu’à l’Institut de cancérologie de Strasbourg.

Les hommages se multiplient après la mort de deux médecins haut-rhinois, contaminés par le coronavirus, un gynécologue mulhousien, et un médecin généraliste à Colmar. La préfecture du Grand Est et l'agence régionale de santé saluent leur courage.

Après Obernai et Mulhouse,le maire de Sainte-Marie-aux Mines annonce qu'il prendra un arrêté couvre-feu entre 22 heures et 5 heures du matin dès aujourd'hui.

6h30 : Début d'une journée de confinement avec de nouvelles règles partout en France. Désormais les sorties pour le sport ou faire prendre l'air aux enfants ne sont plus autorisées q'une fois par jour, pendant une heure, à moins d'un kilomètre de son domicile. La plupart des marchés ouverts sont fermés, c'est notamment le cas à Strasbourg.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu