Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : mesures sanitaires renforcées à Nice, les rassemblements de plus de 10 personnes interdits

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Azur, France Bleu

Le préfet des Alpes-Maritimes et le maire de Nice ont tenu ce vendredi un point presse commun pour dévoiler les nouvelles mesures de lutte contre la Covid-19. Un nouveau tour de vis alors que l'épidémie progresse.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, et le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzales
Le maire de Nice, Christian Estrosi, et le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzales © AFP - Valéry Hache

Le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzales, et le maire de Nice, Christian Estrosi, ont renforcé ce vendredi matin les mesures sanitaires en vigueur à Nice. Elles sont similaires à celles déjà annoncées à Marseille ou Bordeaux. Jeudi, le ministre de la Santé Olivier Véran avait déjà annoncé de nouvelles mesures de restrictions pour la capitale azuréenne, où le taux d'incidence est trois fois supérieur à la "côte d'alerte" de 50 cas pour 100.000 habitants. Plusieurs réunions se sont déroulées jeudi soir entre le préfet et les élus locaux pour décider de ces nouvelles mesures.

Les mesures faisant l'objet d'un arrêté préfectoral à Nice

"Nos proches, ceux qui sont le plus à risque, le plus en danger, ont besoin de nous, ont besoin de vous Ils ont besoin de notre action à nous tous pour être protégés". Le préfet des Alpes-Maritimes prend des mesures spécifiques pour la ville de Nice, elles pourront être étendues aux autres communes du département.

  • Les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits dans les jardins, sur les plages et les quais.
  • Les bars devront fermer de 0h30 à 6h du matin (contre 1h du matin actuellement). 
  • La vente d'alcool à emporter et la consommation d'alcool sur la voie publique sont interdites après 20h.
  • Toute diffusion de musique amplifiée sur la voie publique est interdite susceptible de conduire à des regroupements est interdite.
  • Pour les grands événements, la jauge est abaissée à 1.000 (contre 5.000 à l'échelle nationale et 2.500 à Nice). Le match OGC Nice-PSG prévu ce dimanche se jouera donc à huis clos.
  • Les Journées du patrimoine sont annulées.
  • La fête des voisins prévues ce 18 septembre est annulée dans le département.

"J'appelle tous nos concitoyens à faire preuve de civisme, de responsabilité y compris dans les lieux privés." Bernard Gonzales, préfet des Alpes-Maritimes

"J'appelle tous nos concitoyens à faire preuve de civisme, de responsabilité y compris dans les lieux privés. L'augmentation forte du virus étant due notamment, cela nous a été confirmé, au brassage intergénérationnel parmi la population et à certains événements festifs se déroulant dans un cadre familial", a ajouté le préfet. Bernard Gonzales organise une nouvelle réunion ce vendredi avec les parlementaires, le président du conseil départemental, Charles-Ange Ginésy, et les responsables des associations des maires "pour discuter avec eux de l'extension de certaines mesures à tout le département"

Le préfet des Alpes-Maritimes renforce les mesures à Nice, pour enrayer la propagation du coronavirus
Le préfet des Alpes-Maritimes renforce les mesures à Nice, pour enrayer la propagation du coronavirus © Radio France - Justine Leclercq

Les mesures déjà en vigueur à Nice

"Un tiers de la population a plus de 65 ans à Nice. Forcément c'est ici que la circulation du virus pourrait être la plus forte. C'est du conditionnel,  insiste le maire de Nice. Ce n'est pas ce que nous constatons ni dans les hospitalisation, ni dans les lits de réanimation". Christian Estrosi revient sur les mesures déjà prises à Nice la semaine dernière, jeudi 10 septembre : 

  • Réactivation de la plateforme téléphonique d'information Covid (04.97.13.56.00), "pour orienter les personnes vers les dispositifs les plus adaptés en lien avec notre Centre Communal d'Action Sociale (CCAS)".
  • 100 agents ou bénévoles du CCAS rappellent depuis une semaine les 2.841 personnes âgées fragiles à Nice "pour prendre de leurs nouvelles, apporter des conseils bienveillants".  La Ville envisage de leur livrer des repas à domicile. 
  • Christian Estrosi maintient la suspension des visites dans les EHPAD publics à Nice. "J'assume pleinement cette décision, si certains considèrent que le plus gros danger pour nos anciens c'est de ne pas être visité par un de leur proche, moi je considère que le plus gros danger pour nos anciens c'est d'être visité par le virus". 
  • Fermeture des vestiaires dans les associations et les clubs sportifs. 
  • Dépistage tous les quinze jours dans les EHPAD
  • La ville de Nice envoie des masques par La Poste : plus de 20.000 depuis lundi. "Je ne veux pas que les plus modestes soient contraints de porter des masques qui n'assureraient pas l'étanchéité nécessaire", déclare Christian Estrosi.

Le maire de Nice réitère plusieurs demandes

  • "Je vous demande, Monsieur le préfet, de veiller à ce que les spectateurs respectent bien l'obligation de porter le masque dans les théâtres et cinémas". 
  • Interdire l'arrivée de ferries et bateaux de croisières à Nice : "On ne peut pas imposer aux Niçois et Niçoises de ne pas aller les uns chez les autres mais de laisser entrer par nos ports et aéroports un certain nombre de visiteurs sans contrôles." 
  • Christian Estrosi demande à nouveau au gouvernement de pouvoir faire tester les enseignants.
  • Le maire veut faire de Nice "un territoire des test antigéniques" (salivaires). Il souhaite les expérimenter dans les Ehpad ou avec les étudiants.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess