Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les vaccins Pfizer et Moderna ont toujours autant de succès en Drôme et en Ardèche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Contrairement à certaines régions très urbaines, en Drôme et en Ardèche, les créneaux de vaccination contre le Covid-19 avec les sérums de Pfizer et Moderna n'ont aucun mal à trouver preneur.

Préparation d'une seringue de vaccin contre le Covid-19.
Préparation d'une seringue de vaccin contre le Covid-19. © Radio France - Mathieu MESSAGE

Faut-il ouvrir plus rapidement la vaccination contre le Covid-19 aux moins de 55 ans sans condition ? Le débat prend l'ampleur, alors que des créneaux de vaccinations avec les sérums de Pfizer et de Moderna ont du mal à trouver preneur dans certaines régions, notamment en Île-de-France. Mais en Drôme et en Ardèche, la question ne se pose même pas : sur les plateformes de prise de rendez-vous en ligne, tous les créneaux avec du Pfizer ou du Moderna sont partis cette semaine du 26 avril. Et ce, même si les livraisons de doses ont augmenté. 3 600 injections par exemple sont prévues au total cette semaine à l'hôpital de Valence, 1 800 au centre d'Étoile-sur-Rhône, 1 400 à celui de Guilherand-Granges, et plus de 2 000 à Aubenas.  

"On a aucun mal à remplir les créneaux de Pfizer, ils partent à une vitesse effrénée, explique Julien Alloin, directeur du centre d'Étoile-sur-Rhône. On a ouvert 1500 rendez-vous pour la semaine prochaine, et ils sont presque tous partis en quelques heures." "Les rendez-vous prévus la semaine prochaine sont en train d'être réservés, comme d'habitude", confirme Claude Leicher, coorganisateur du centre de vaccination de Valence. 

"Je ne vois pas l’intérêt d'élargir dès maintenant chez nous la vaccination, puisqu'on est complet et toujours en train de vacciner les publics prioritaires", ajoute Julien Alloin. Des plus jeunes pourraient prendre la place de publics jusqu'ici prioritaires, surtout qu'il reste encore du monde à vacciner chez les plus fragiles. Un exemple : seuls 40% des 60-64 ans ont reçu une dose de vaccin en Drôme-Ardèche.

AstraZeneca n'attire toujours pas

Du côté du vaccin AstraZeneca, qui cause des thromboses dans des cas extrêmement rares, il n'est au contraire pas difficile de trouver un créneau de vaccination en Drôme et en Ardèche. Au centre d'Étoile-sur-Rhône, plus d'un quart des rendez-vous n'est pas pourvu cette semaine. L'opération de vaccinations sans rendez-vous ne sera d'ailleurs pas reconduite  pour un troisième samedi, vu le peu de succès des deux premiers. "On commence à se demander s'il ne faut pas arrêter les primo-injections d'Astrazeneca et les remplacer par du Pfizer", regrette Julien Alloin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess