Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Europe : l’espérance de vie continue d’augmenter mais gare à l'obésité

mercredi 12 septembre 2018 à 15:00 Par Valérie Barbe, France Bleu

Comme tous les trois ans, l'Organisation mondiale de la santé a publié ce mercredi le bulletin de santé des Européens. Il en ressort que l'espérance de vie continue d'augmenter. Et que la mortalité due au cancer diminue. Mais l'obésité pourrait inverser cette tendance.

Presque un quart des Européens est obèse. Un danger majeur qui pourrait stopper l'allongement de espérance de vie
Presque un quart des Européens est obèse. Un danger majeur qui pourrait stopper l'allongement de espérance de vie © Maxppp - Luc Nobout

D’après les chiffres de l'Organisation mondiale de la santé, l’espérance de vie des Européens s’est encore allongée. Elle est passée de 77,8 ans en 2015 contre 76,7 en 2010. Mais ces bons chiffres pourraient ne pas durer à cause de l’obésité qui touche de plus en plus d’Européens.

L'espérance de vie continue d'augmenter 

Les Européens des 53 pays étudiés par l’OMS vivent plus longtemps. Ce sont toujours les femmes qui ont l’espérance de vie le plus longue 81, 1 ans contre 74,6 ans pour les hommes. Mais Il y a de grosses différences d’un pays à l’autre. Par exemple, en France les chiffres sont meilleurs : les femmes atteignent en moyenne plus de 86 ans et les hommes presque 80 ans. 

Cette augmentation de l’espérance de vie s’explique surtout par la baisse du nombre de décès dus à quatre maladies : le diabète, les maladies respiratoires, les maladies cardio-vasculaires et les cancers. 

La mortalité due au cancer recule 

Depuis l'an 2000, les décès ont baissé de 13%. En revanche, le nombre d'Européens atteints d'un cancer a augmenté avec 2,4% de la population touchée. Mais il y a des différences entre les pays. C'est moins dans les ex pays de l'est et plus dans les pays nordiques + 5%. Mais ça c'est grâce aux progrès de leurs programmes de dépistage. 

Il y a aussi des disparités selon les types de cancers. Le cancer du sein est celui qui augmente le plus + 30% mais c'est aussi celui qui est le mieux soigné. A l'inverse, le cancer de l'utérus lui diminue - 12 %. 

Pour les cancers de la tranchée, des bronches et des poumons, la tendance est à la hausse avec + 11% de plus. Mais il y a des pays bien plus concernés que d'autres. Comme la France où ces cancers ont augmenté de 50% en presque 20 ans.

L’obésité : un risque majeur pour l’espérance de vie 

En 2016, l’obésité touchait presque un quart des Européens (23 ,3%). Un chiffre en hausse de 2,5% en 6 ans. La Turquie, Malte et la Grande-Bretagne sont les pays qui comptent le plus de personnes obèses. Pour le surpoids, la proportion d’Européens concernés monte à 58,7%. Un danger réel pour l'Organisation mondiale de la santé car cet excès de poids augmente très nettement les risques de maladies graves. 

Autres facteurs de risques : la consommation d’alcool et de tabac qui reste l’une des élevées au monde. Cela dit, la tendance est à la baisse dans les 53 pays auscultés par l’OMS.

D’ailleurs aux yeux de l'Organisation mondiale de la santé, c’est l’excès de poids qui risque en premier de limiter l’espérance de vie des Européens. Et même carrément d’inverser la tendance actuelle d’augmentation de cette espérance de vie.