Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Euskadi et en Navarre, les cas de Covid-19 sont en recrudescence

-
Par , France Bleu Pays Basque

Depuis début juillet, plusieurs foyers de contaminations sont apparus Outre-Bidassoa. Les autorités ont été amenées à durcir les mesures barrières, en imposant le port du masque dans la rue.

La rue principale de Getaria, en Gipuzkoa, où rares sont celles et ceux qui ne respectent pas l'obligation de porter le masque dans la rue
La rue principale de Getaria, en Gipuzkoa, où rares sont celles et ceux qui ne respectent pas l'obligation de porter le masque dans la rue © Radio France - Andde Irosbehere

Si, côté français, le Pays basque est toujours relativement épargné par l'épidémie de Covid-19, la donne n'est pas du tout la même en Hegoalde. Ces trois dernières semaines, le nombre de tests positifs a bondi en Euskadi et en Navarre. Rien que sur la journée du lundi, 188 nouveaux cas sont apparus, comme le relate le quotidien Berria.

De nombreux clusters ont fait leur apparition dans différentes communes. Parmi les plus récents, Zarautz, en Gipuzkoa, où 62 cas ont été détectés en une semaine. Dans cette ville côtière de 23 000 habitants, le virus se serait propagé lors d'une fête étudiante il y a une dizaine de jours.

Dans toutes les municipalités où le coronavirus est (ré)apparu, les autorités ont déployé un important dispositif pour tester un maximum d'habitants. Signe positif : dans la province du Gipuzkoa, la courbe est redescendue ces deux derniers jours, et les autorités assurent que la plupart des foyers sont désormais sous contrôle (Ordizia, Tolosa ou Getaria). 

En Biscaye, en revanche, les cas continuent d'augmenter tout comme en Navarre (51 nouveaux cas positifs lundi, 98 mardi). A Pampelune, un rassemblement de jeunes qui s'est tenu au quartier Mendillori serait en cause.

Malgré cette augmentation des cas, notons néanmoins que le nombre d'hospitalisations reste faible. Dans la communauté autonome d'Euskadi, on a compté 8 hospitalisations la semaine dernière. Osakidetza, le ministère de la santé du Gouvernement basque, ne communique pas sur la gravité de ces cas hospitalisés.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Chercheur à l'Université du Pays basque, à Bilbao, Ugo Mayor a mis en place une surveillance de l'épidémie, et se dit inquiet de cette évolution : "On voit clairement qu'une inversion s'est opérée fin juin/début juillet. Les cas sont repartis à la hausse, et le pourcentage de tests positifs est passé de moins de 0,5 à 3%. On en loin du pic de contamination observé en avril. Mais il faut voir si la tendance se tasse ou si elle devient hors de contrôle. Je pense que cette semaine sera déterminante".

Ugo Mayor, EHUko ikerlaria

A Zarautz, un centre de dépistage provisoire a été mis en place derrière le centre médical de la ville
A Zarautz, un centre de dépistage provisoire a été mis en place derrière le centre médical de la ville © Radio France - Andde Irosbehere
A Getaria, les dépistages ont eu lieu la semaine dernière, suite à un cas détecté dans un bar. Le foyer est désormais sous contrôle
A Getaria, les dépistages ont eu lieu la semaine dernière, suite à un cas détecté dans un bar. Le foyer est désormais sous contrôle © Radio France - Andde Irosbehere

Pas de reconfinement, mais des mesures barrières plus strictes

Face à cette nouvelle flambée, les autorités ont décidé de durcir les mesures de protection. Jeudi 16 juillet, le gouvernement basque a publié un décret imposant le port du masque dans tous les espaces publics, y compris à l'air libre. Le gouvernement navarrais lui a emboîté le pas le lendemain.

Dans les communes où les foyers restent actifs, d'autres restrictions sont par ailleurs en vigueur : fermeture des centres de loisirs pour enfants, visites limitées dans les maisons de retraites, ou bien encore fermeture des bars à 23h30.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess