Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Gironde, le pic de la grippe devrait être atteint à la fin des vacances scolaires

-
Par , France Bleu Gironde
Gironde, France

L'épidémie de grippe continue d'atteindre la Nouvelle-Aquitaine. Les services d'urgence sont débordés, le standard du 15 affiche des statistiques record, mais le pic ne devrait être atteint qu'après la fin des vacances scolaires.

En une semaine, dans la métropole, la grippe est responsable de plus de 6000 passages aux urgences, selon Santé Publique France en décembre.
En une semaine, dans la métropole, la grippe est responsable de plus de 6000 passages aux urgences, selon Santé Publique France en décembre. © Maxppp - OLIVIER ARANDEL

La grippe est toujours en phase épidémique. Selon l’agence Santé Publique France, elle a engendré 6000 passages aux urgences en une semaine dans la métropole. Cela risque de s’aggraver dans les prochains jours, car le pic ne semble pas encore atteint.

"La région Nouvelle-Aquitaine est rouge sur les cartes épidémiques. Cela ressemble à l'épidémie de l'an dernier. Si la tendance se confirme, le pic de la grippe devrait être après la rentrée scolaire", explique le professeur Marie-Edith Lafon, chef du service de virologie et de l’unité de surveillance biologique au CHU de Bordeaux.

Les services d'urgence sont débordés

Un pic difficile à prévoir avec exactitude. Mais certains signes ne trompent pas. Le centre 15, le numéro d'urgences, connait lui aussi une hausse brutale de ses appels à cause de la grippe. "On n'a jamais eu autant d'appels depuis que le 15 existe. Dimanche, nous avons atteint 1700 coups de téléphone. Pourtant, les cabinets de médecins sont ouverts et assurent la continuité des soins", affirme le docteur Nicolas Brugère, médecin régulateur au standard du 15, et adjoint au maire de Bordeaux.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les services d'urgence du CHU de Bordeaux ont également eu pour consigne de libérer de la place, afin d'accueillir certains cas critiques de grippe, qui peuvent nécessiter une réanimation du patient. "Il ne faut pas aller aux urgences avec un état grippal. Le réflexe est doit être d'aller en premier lieu chez son médecin traitant", poursuit le docteur Brugère.

Pour éviter les complications, le mieux reste encore de se prémunir de la grippe. En se vaccinant, bien sûr, mais aussi en se lavant régulièrement les mains.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess