Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

EN IMAGES - 1200 personnes pour la marche blanche en soutien à l'hôpital de Bourges

samedi 2 juin 2018 à 20:00 - Mis à jour le dimanche 3 juin 2018 à 9:56 Par Adèle Bossard, France Bleu Berry, France Bleu Orléans et France Bleu

Ils étaient 1200 ce samedi après-midi dans les rues de Bourges pour demander une meilleure offre de soins pour le département du Cher. Des médecins en blouse blanche mais aussi des élus et des patients en soutien au personnel de l'hôpital Jacques Cœur.

1200 personnes ont manifesté pour demander une meilleure offre de soins dans le département du Cher.
1200 personnes ont manifesté pour demander une meilleure offre de soins dans le département du Cher. © Radio France - Adèle Bossard

Bourges, France

1200 personnes ont participé à la marche blanche ce samedi après-midi à Bourges pour demander une meilleure qualité des soins dans le Cher, et plus généralement en région Centre-Val-de-Loire. Les praticiens dénoncent une dégradation du réseau de soins : le Smur, pour service mobile d'urgence et de réanimation, n'a notamment pas pu être assuré plusieurs jours en mai faute de médecins pour assurer le service.

L'appel a été lancé par l'association des jeunes médecins du Cher mais c'est l'ensemble du corps médical du Cher qui est venu dénoncer une situation intenable.

Il n'y avait pas de slogan scandé, aucun drapeau, mais beaucoup de blouses blanches derrière une grande banderole : "Ensemble pour notre hôpital et la santé dans le Cher". La situation est tellement critique que c'est toute la profession médicale qui s'est rassemblée. L'initiative est venue de plusieurs médecins libéraux dont Thierry Stéphan, généraliste à Bourges : "Il y a plus de 3 000 passages aux urgences de Bourges donc ça veut dire qu'en 3 ans, la totalité de la population est passée aux urgences. Quand on voit qu'il n'y a plus que 6 à 8 équivalents temps plein pour 26 postes théoriques, on ne peut pas faire fonctionner tout le reste avec des intérimaires ou des gens de passages, ce n'est pas possible". 

Plusieurs élus se sont joints au mouvement. - Radio France
Plusieurs élus se sont joints au mouvement. © Radio France - Adèle Bossard

L'appel à défiler a également été lancé aux patients. Claudette fait partie des manifestants, elle a récemment accompagné son père aux urgences de Bourges. "Il avait un cancer donc il était au plus mal et ils l'avaient fait conduire aux urgences. _Il est resté toute une nuit et toute une journée sur un brancard !_"

Si bien que même les médecins généralistes, qui ont des journées très chargées, hésitent parfois à envoyer leurs patients aux urgences. "Lorsqu'on demande l'aide des urgences, malheureusement, on ne peut pas nous la donner, déplore Thierry, médecin de campagne entre Bourges et Vierzon. Parce qu'il n'y a plus de Smur ou parce qu'il est occupé ailleurs. C'est _catastrophique_".

ECOUTEZ - Frédéric, médecin à l'hôpital de Bourges, venu soutenir ses confrères berruyers.

Il faut en priorité débloquer des moyens, demandent les manifestants, agacés pour certains par la présence d'élus de la majorité dans la foule, alors que le gouvernement prévoit de faire des économies sur le budget de la santé. Et Thierry d'ajouter : "j'espère qu'on n'aura pas besoin d'une catastrophe pour être enfin entendus"

En images : les messages des manifestants :

    - Radio France
© Radio France - Adèle Bossard
   - Radio France
© Radio France - Adèle Bossard
   - Radio France
© Radio France - Adèle Bossard
     - Radio France
© Radio France - Adèle Bossard