Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

EN IMAGES | Maternité du Blanc : départ de la "marche des oreilles" en direction de Paris

samedi 1 décembre 2018 à 10:55 Par Marie-Coralie Fournier et Aurore Richard, France Bleu Berry, France Bleu et France Bleu Poitou

Plus de 300 personnes ont entamé la marche des oreilles, ce samedi matin au Blanc dans l'Indre, pour rejoindre Paris. Ces manifestants portent des grandes oreilles pour les donner au gouvernement, afin de se faire entendre.

Plus de 300 personnes réunies avant le départ devant la maison médicale du Blanc.
Plus de 300 personnes réunies avant le départ devant la maison médicale du Blanc. © Radio France - Aurore Richard

Le Blanc, France

Plus de 300 personnes ont pris le départ de la "Marche des oreilles" ce samedi matin au Blanc, dans l'Indre, pour réclamer une nouvelle fois la réouverture de la maternité, à l'appel du collectif "Cpasdemainlaveille". Cette marche doit rejoindre Paris, en 16 étapes, pour tenter d'être reçus à l'Elysée ou au Ministère de la Santé. Quelques gilets jaunes se sont joints au cortège pour cette première étape.

Les marcheurs portent des oreilles de lapin, fabriquées avec du tissu, des chaussettes ou du tricot : "Puisque l'Etat ne tend pas l'oreille, nous lui en apportons de nouvelles pour nous entendre", expliquent les organisateurs.

Aline participent à la marche avec ses enfants, Noémie et Arthur, nés à la maternité du Blanc. - Radio France
Aline participent à la marche avec ses enfants, Noémie et Arthur, nés à la maternité du Blanc. © Radio France - Aurore Richard

La première étape ce samedi doit permettre de rejoindre Oulches. La ligne d'arrivée est à Paris, elle doit être franchie dans deux semaines. "On veut voir Emmanuel Macron, on lui envoie un petit message : on prend rendez-vous le 16, il faut qu'il prépare le café ! On veut lui dire qu'il ne nous écoute pas. Il a fermé cette maternité et c'est très dangereux pour les femmes. Ce n'est pas parce que nous sommes dans un territoire rural que nous n'avons pas le droit à la sécurité ", explique Ghislaine, qui a travaillé au sein de l'hôpital du Blanc. 

Les marcheurs vont passer par Coings dans l'Indre, par Orléans dans le Loiret pour rejoindre la capitale.  - Radio France
Les marcheurs vont passer par Coings dans l'Indre, par Orléans dans le Loiret pour rejoindre la capitale. © Radio France - Aurore Richard

ECOUTER AUSSI >> Charlotte Jacquet-Martin, membre du collectif, invitée de France Bleu Berry