Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Santé – Sciences

En Indre-et-Loire, les nouvelles doses de vaccins contre la grippe sont attendues pour le début de la semaine

dimanche 6 janvier 2019 à 8:58 Par Annabelle Wanecque, France Bleu Touraine

Depuis mi décembre, il est quasiment impossible de trouver un vaccin contre la grippe. De nouvelles doses doivent arriver dans les officines ce lundi ou ce mardi. Une pharmacie d'Indre-et-Loire a vu ses ventes augmenter de 15% cette année.

La vaccination de la grippe a été victime de son succès cette année
La vaccination de la grippe a été victime de son succès cette année © Maxppp - Maxppp

Indre-et-Loire, France

Les premières doses des vaccins contre la grippe devraient arriver dès ce lundi ou ce mardi dans les pharmacies d'Indre-et-Loire. Il n'y en a plus en stock depuis mi décembre maintenant, ce sont donc des vaccins fabriqués pour le marché espagnol qui doivent débarquer au compte-gouttes ces prochains jours dans les officines françaises. 

Des ventes de vaccins en hausse de 15% dans une pharmacie de Vernou

Nicolas Hay est pharmacien à Vernou-sur-Brenne, et par ailleurs président du syndicat des pharmaciens d'Indre-et-Loire. Lui a vu ses ventes de vaccins anti grippe augmenter de 15% cette année, mais depuis près d'un mois il n'en a plus vendu un seul. "Depuis le 15 décembre, il n'y en a plus en France, sauf dans les rares pharmacies qui avaient commandé plus que leurs ventes habituelles. On nous l'a beaucoup demandé en décembre, au moment où on est arrivé en rupture de stock, on nous le demande moins aujourd'hui, mais je pense qu'avec l'arrivée des nouvelles doses, les patients vont revenir nous voir". Ces nouvelles doses seront réservées uniquement aux patients les plus fragiles, ce qui signifie que ceux qui ne le sont pas, mais qui auraient quand même bien voulu se faire vacciner, ne pourront pas le faire cette année.

Selon lui, il y a deux raisons au succès de ce vaccin. Le fait que l'intérêt de la vaccination contre la grippe soit mieux compris par la population et puis le fait surtout que dans quatre régions de France (Nouvelle-Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France et Occitanie), les pharmaciens peuvent désormais vacciner eux-mêmes contre cette maladie. Dans ces régions d'ailleurs, la vaccination est en hausse de 25% cette année. Au total en France, 9 millions de personnes se sont faits vacciner cette fois, contre seulement 6 millions l'an dernier. 

La grippe n'est pas encore vraiment là, mais elle ne saurait tarder. Il est donc encore temps de se faire vacciner.