Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "il sera possible de se faire vacciner le 1er mai" en Isère, rassure l'Agence régionale de santé

-
Par , France Bleu Isère

Le 1er mai est un jour particulier. Fête du travail et surtout jour férié où pratiquement personne ne travaille. Mais il sera quand même possible de se faire vacciner à Alpexpo (Grenoble) et à Voiron. D'autres centres pourraient ouvrir en fonction de la mobilisation du personnel.

Préparation d'un vaccin anti-Covid à La Tronche (Isère), le 28 mars 2021.
Préparation d'un vaccin anti-Covid à La Tronche (Isère), le 28 mars 2021. © Radio France - Bastien Thomas

"C'est vrai que la journée du travail est un peu plus compliquée que d'autres, disons le clairement" note Aymeric Bogey, directeur territorial de l'Agence Régionale de Santé (ARS) en Isère. Ce samedi 1er mai, pour l'instant, seuls deux centres de vaccination seront ouverts, celui d'Alpexpo à Grenoble et à Voiron. Mobiliser du personnel pour tenir les centres ce jour est plus compliqué que d'autres. En fonction des forces humaines, la liste de centres ouverts pourrait s'élargir.

Pour être sûr que le centre à côté de chez vous est ouvert ce samedi 1er mai, Aymeric Bogey conseille de se rendre sur le site Santé.fr pour trouver les créneaux disponibles et les numéros de téléphone. "C'est le moyen le plus simple pour savoir quels centres sont ouverts et s'ils disposent de rendez-vous pour les jours qui viennent" continue le directeur de l'ARS en Isère.

Le préfet de l'Isère, Lionel Beffre (droite), et le directeur de la délégation départementale de l'Agence Régionale de Santé, Aymeric Bogey (gauche).
Le préfet de l'Isère, Lionel Beffre (droite), et le directeur de la délégation départementale de l'Agence Régionale de Santé, Aymeric Bogey (gauche). © Radio France - Véronique Saviuc

À côté de ça, Aymeric Bogey se réjouit de l'augmentation des livraisons de vaccins en Isère, notamment celles du laboratoire Pfizer. "On était sur 29.000 doses par semaine il y a sept jours. Là, on est sur 39.000 doses par semaine" note-t-il. L'ARS veut pouvoir rester à flux tendu. "D'abord, nous demandons aux centres s'ils peuvent vacciner plus. Si oui, on leur donne le nombre de doses qui correspond à ce qu'ils peuvent faire. Ensuite, nous allons ouvrir un nouveau centre à Pont-de-Cheruy en Nord-Isère le 10 mai. Et puis, nous donnons le reste des doses au vaccinodrome d'Alpexpo" précise encore Aymeric Bogey.

Pour les autres vaccins disponibles, environ 5000 à 6000 doses de Moderna sont utilisées chaque semaine en Isère. À cela s'ajoutent ceux d'AstraZeneca et de Janssen dans les pharmacies, dans les cabinets de médecins généralistes et infirmières libérales.

"Il faut respecter les conditions dictées par le gouvernement"

Aymeric Bogey est aussi revenu sur le couac du vaccinodrome d'Alpexpo ce jeudi 29 avril où 500 personnes, hors critères d'âge et de santé, ont pu se faire vacciner. "Je n'étais pas sur place mais il est important de rappeler qu'il est indispensable de respecter les critères d'éligibilité à la vaccination. Ils sont élargis ce 1er mai pour toutes les personnes vulnérables de plus de 18 ans" précise-t-il. "C'est de cette façon que la campagne de vaccination pourra se dérouler progressivement dans les meilleures  conditions possibles" dit-il encore.

"Les personnes à l'accueil doivent faire ce travail de vérification et je conçois que ce n'est pas tous les jours simple" - Aymeric Bogey, directeur territorial de l'ARS en Isère

Pour les autres, entre 18 et 55 ans sans problème de santé, il va falloir attendre encore un peu pour se faire vacciner. Le président de la République a donné le calendrier aujourd'hui sur Twitter. Ce sera à partir du 15 juin pour tout adulte de plus de 18 ans et dès le 15 mai pour les 50-55 ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess