Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange
Dossier : Coronavirus Covid-19

En Mayenne, campagne massive de dépistage Covid-19 : "c'est disproportionné" pour le président du Département

-
Par , , France Bleu Mayenne

Une vaste campagne de dépistage est prévue dans le département à partir de la semaine prochaine en raison d'une multiplication de cas positifs au coronavirus ces derniers jours. Olivier Richefou, le président du Conseil Départemental, n'y est pas favorable confie-t-il à France Bleu Mayenne.

Olivier Richefou, président du département de la Mayenne.
Olivier Richefou, président du département de la Mayenne. © Radio France

Le virus de la Covid-19 circule activement depuis une dizaine de jours dans le département. Le nombre de malades a été multiplié par 4 en 10 jours, passant d'une cinquantaine à plus de 200. Six foyers de contamination ont été identifiés, 4 à Laval, un à Craon et un autre à Château-Gontier-sur-Mayenne.

Le préfet de la Mayenne a donc décidé de lancer une vaste campagne de dépistage. Dans un premier temps, les habitants de Laval et de L'Huisserie vont recevoir un courrier les invitant à se faire dépister puis le reste de la population. C'est une première dans la région Pays de la Loire. 

Olivier Richefou, le président de l'exécutif départemental, n'y est pas favorable. Tester tous les Mayennais n'est pas nécessaire car la situation est certes préoccupante mais pas alarmante explique-t-il : "cette campagne ne me semble pas proportionnée à la situation actuelle. Prenons l'exemple de L'Huisserie. Cette personne, qui vit dans cette commune et qui travaille dans un abattoir, a contaminé sa famille soit 4 personnes et un voisin de palier. Il y a 5.000 habitants ici. C'est une mesure de prudence de tester mais _je pense qu'on pourrait le faire plus progressivement et pas aussi massivement_. Il ne faut pas affoler la population avec cette image-là renvoyée à l'extérieur du département. On a lancé de multiples opérations avec les restaurateurs, les hébergeurs pour faire venir des touristes cet été. Avec une telle communication à l'échelle nationale, autour du Covid-19, certains vont peut-être décider ne plus venir. Je fais confiance au préfet pour trouver les bonnes décisions mais celle qui consiste à tester tout le monde n'est pas, je le rappelle, proportionnée à la situation". 

Olivier Richefou appelle tous les Mayennais à porter un masque

Olivier Richefou appelle tous les Mayennais à porter un masque. En mai dernier, 300.000 masques, commandés par le conseil départemental, avaient été distribués à l'ensemble des habitants. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess