Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

En Mayenne, des anti-inflammatoires au bord de la rupture de stock dans certaines pharmacies

-
Par , , France Bleu Mayenne

Plusieurs médicaments parmi les plus courants sont presque impossibles à trouver en ce moment. Des anti-inflammatoires prescrits sur ordonnance. L'Agence Nationale de Sécurité du Médicament évoque de "fortes tensions d'approvisionnement".

Photo d'Illustration
Photo d'Illustration © AFP - (BERTRAND GUAY / AFP)

Changé, France

Ce sont des médicaments très courants dans les armoires à pharmacie. Mais pourtant, ils sont très difficiles à se procurer en ce moment. Les traitements à base de prednisone et de prednisolone se font rares et ça vaut pour les génériques comme pour la version originale, Solupred et Cortancyl. L'Agence Nationale de Sécurité du Médicament parle depuis la fin de semaine dernière de"fortes tensions d'approvisionnement"

Les laboratoires en cause, des retards de production

Ces anti-inflammatoires servent notamment à soigner les sinusites, les rhinites ou certaines otites. Des maladies hivernales qui traînent. La situation devient compliquée pour les professionnels. Cette pharmacie lavalloise arrive à court de stock. Et l'une des responsables essaye de le renouveler : "Je fais une demande informatique pour savoir si le grossiste possède du stock et là il nous dit que ce n'est pas possible. On ne peut donc pas se réapprovisionner". 

L'officine devra faire avec les deux boites de prednisone et l'unique boite de prednisolone qui lui restent en attendant qu'il y ait à nouveau du stock chez son grossiste. Ce ne sera sans doute pas suffisant, alors on apprend à se débrouiller : "quand on n'a plus rien, on contacte le médecin pour qu'il change sa prescription". 

La situation devient ardue pour les professionnels que nous avons rencontrés. Tous connaissent ou ont connu des problèmes pour s'approvisionner. Plusieurs d'entre eux trouvent d'ailleurs scandaleux qu'on peine à se procurer des traitements aussi courants.

Tous les pharmaciens se contactent pour savoir qui peut dépanner afin de satisfaire les patients." - un pharmacien

La cause, ce serait un retard de production du côté des laboratoires indique l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament, sans plus de précisions. L'ANSM assure que les laboratoires doivent présenter des solutions dans la semaine pour remédier à ces problèmes d'approvisionnement.