Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

En Mayenne, le personnel du centre de régulation des appels du Samu en grève à partir de samedi

-
Par , France Bleu Mayenne

Un préavis de grève a été déposé par le syndicat FO à la demande des agents qui, comme aux urgences, n'en peuvent plus de leurs conditions de travail.

Le Samu 53 est hébergé dans des locaux à proximité du CH de Laval
Le Samu 53 est hébergé dans des locaux à proximité du CH de Laval © Radio France

Département Mayenne, France

C'est la première fois que les agents régulateurs du Samu de la Mayenne se mobilisent. Ils rejoignent ainsi un mouvement national, beaucoup moins médiatisé que celui des urgences...40 Samu, en France, sont en grève en ce moment.

Nos locaux, notre matériel, une vieille 2 chevaux"

Ils sont 16 agents à travailler dans des locaux qui jouxtent l'hôpital de Laval. Le premier maillon de la chaîne de secours, un rôle crucial pour déclencher, si besoin, une équipe d'intervention. C'est là qu'ils réceptionnent tous les appels au 15, de tout le département. 

Malgré la grève, le 15 continuera à fonctionner

Depuis le début de l'année, plus de 100.000 dossiers traités. En moyenne, 400 appels sur 24 heures. Un rythme infernal dans des conditions de plus en plus compliquées : un seul agent la nuit de 23h à 7h, il en faudrait deux pour davantage de sécurité, du matériel obsolète. Les agents, qui ne sont pas considérés comme du personnel soignant, réclament également une prime de risque. Alors, évidemment, le mouvement de grogne n'est que symbolique, une opération de communication médiatique destinée à faire plier la direction. Et surtout pas d'inquiétude pour la population, le 15 continuera à fonctionner normalement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu