Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

En Mayenne, se faire vacciner avant les vacances d'été "pour être soulagé"

-
Par , France Bleu Mayenne

Près de 23 millions de Français ont déjà reçu une première injection d'un vaccin contre le coronavirus. La semaine prochaine, toutes les personnes majeures y seront éligibles pour le plus grand plaisir des futurs vacanciers qui comptent bien relâcher la pression cet été.

Vaccination (illustration)
Vaccination (illustration) © Maxppp - Jean-François FREY

À partir du 31 mai, tous les adultes, sans conditions, pourront se faire vacciner contre la covid-19 en France. Un gros coup d'accélérateur à l'heure où plusieurs vaccins font encore débat dans notre société. 23 millions de Français ont déjà reçu une première dose, et l'objectif du gouvernement est de franchir la barre des 30 millions de vaccins avant le début de l'été.

"Avoir l'esprit libre"

En Mayenne, certains sont donc dans les starting-blocks. Pascal, un habitant de l'agglomération de Laval âgé d'une quarantaine d'années a déjà rendez-vous dans quinze jours pour se faire vacciner. De quoi le soulager pour profiter du mois de juillet en France et en Grèce. "Sans la vaccination on ne se poserait même pas la question de pouvoir partir. J'ai aussi le mariage d'une nièce fin juin. L'objectif c'est d'avoir l'esprit libre pour toute la période estivale" explique le Mayennais. 

Jacques, 79 ans, partira aussi l'esprit tranquille dans son camping en Loire-Atlantique. Se faire vacciner était une évidence pour lui. "Je vais être dans mon mobil-home près de La Baule, et tout le monde autour de moi sera tranquille" sourit le retraité. Idem pour Jean-François, qui prendra la direction du Morbihan au mois d'août. "Si je veux aller au restaurant ou dans un camping et bien je me sens presque obligé de me vacciner" poursuit cet amoureux de la marche à pied. 

Retrouver des moments de convivialité

Angélique, 39 ans, travailleuse sociale est vaccinée depuis fin avril. "Après 18 mois de crise covid non-stop, cette vaccination va venir nous sauver" déclare la mère de famille. Direction le Languedoc-Roussillon pour elle et ses enfants, au contraire de Gilbert. Le septuagénaire reste en Mayenne cet été, et lui comme tout ses amis se sont fait vacciner en mars. Ils se sentent tous en sécurité aujourd'hui. "On ne voit plus nos amis depuis le premier confinement mais là on va remettre tout en route : en terrasse avec un petit rosé" s'enthousiasme ce Mayennais. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess