Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Mayenne, une enquête révèle que plus de 70% des salariés des EHPAD souffrent de leurs conditions de travail

-
Par , France Bleu Mayenne
Laval, France

Le syndicat Force Ouvrière a enquêté auprès du personnel des quatre maisons de retraite gérées par le centre hospitalier de Laval. Les résultats de cette enquête viennent d'être rendus publics. Les agents des EHPAD sont à bout de souffle.

photo d'illustration
photo d'illustration © Maxppp - maxppp

Le mal-être dans plusieurs maisons de retraite lavalloise. La situation se dégrade chaque jour, chaque mois, chaque année constate l'organisation syndicale, malgré les bonnes intentions ou les promesses politiques. Plus de 70% des salariés ne sont pas satisfaits de leurs conditions de travail. Autant ou presque viennent à reculons ou par obligations. 

Les principaux motifs d'insatisfation du personnel des EHPAD
Les principaux motifs d'insatisfation du personnel des EHPAD © Radio France

Quelques minutes pour un repas, une toilette, du stress en permanence, une ambiance parfois délétère, de l'agressivité, de la fatigue, un manque de considération, une pression de plus en plus forte de l'encadrement. Avec des conséquences sur l'état de santé des agents : insomnies, tendinites, lombalgies.

Épuisement physique et moral 

L'an dernier, selon FO, des employés ont décidé d'arrêter leur activité pour "burn-out", épuisement physique et mental. Dans trois des quatre EHPAD, l'absentéisme a fortement augmenté, de 50% . Manque de moyens humains et matériels, ce n'est pas nouveau. Un chiffre illustre parfaitement cette pénurie : à la maison de retraite Jeanne Jugan, il y avait encore récemment seulement trois soignants la nuit pour surveiller 188 résidents. Un quatrième poste a été créé.

Force Ouvrière envisage désormais de réaliser une enquêté identique pour l'ensemble des EHPAD mayennais.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu