Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Picardie aussi la situation sanitaire se dégrade, mais le coronavirus circule toujours de façon modérée

-
Par , France Bleu Picardie

La situation sanitaire évolue dans le mauvais sens en France, a déclaré ce mardi le Premier ministre Jean Castex. La Picardie ne fait pas exception, même si le virus circule de façon modérée, et qu'on est encore loin de la situation du mois de mars, selon l'ARS.

Dans l'Oise, le seuil de vigilance a été récemment dépassé, mais la situation n'est pas pour autant inquiétante selon l'ARS.
Dans l'Oise, le seuil de vigilance a été récemment dépassé, mais la situation n'est pas pour autant inquiétante selon l'ARS. © Maxppp - PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXP

"La situation sanitaire évolue dans le mauvais sens ces derniers jours." C'est ce qu'a déclaré lors d'un déplacement le Premier ministre Jean Castex, ce mardi. Il y a en effet 2 000 nouveaux cas de Covid-19 par jour, contre environ 1 milllier il y a trois semaines. Et le seuil de vigilance sera atteint cette semaine au niveau national. 

Une dégradation valable dans l'ensemble du pays, et qui vaut donc aussi pour la Picardie. Même si chez nous, il n'est pas question de rebond considérable.  Le virus circule de façon modérée : on a entre 5 et 12 cas de Covid détectés pour 100 000 habitants (contre 24 dans le Nord), explique l'Agence régionale de santé des Hauts-de-France. 

Une situation sanitaire à surveiller davantage dans l'Oise 

Les indicateurs évoluent cependant comme ailleurs dans le mauvais sens, d'après l'ARS. Dans nos trois départements,  le taux d'incidence, c'est-à-dire le nombre de patients malades dans la population est en augmentation. 

Et c'est dans l'Oise que la situation est la moins bonne. Ces deux dernières semaines, dans le département, le virus circule de façon plus marquée, en particulier dans les zones urbaines, ce qui fait que le seuil de vigilance a été légèrement dépassé.

Cette dynamique n'est "pas inquiétante" mais il faut "être attentif et tout faire pour casser les chaines de transmissions", affirme l'ARS des Hauts-de-France. Notamment en dépistant et en isolant les personnes malades.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess