Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : La santé : un enjeu électoral 2017

En Savoie, les médecins généralistes interpellent les élus avant l'élection présidentielle

lundi 6 mars 2017 à 5:00 Par Willy Moreau, France Bleu Pays de Savoie

Depuis quelques mois, l'Ordre des médecins organise un tour de France dans chaque département afin d'alerter les élus sur leurs conditions de travail et de proposer des solutions avant la présidentielle. C'était le cas il y a quelques jours en Savoie. La situation de la médecine libérale préoccupe.

L'Ordre des médecins a rédigé dix propositions de réforme.
L'Ordre des médecins a rédigé dix propositions de réforme. © Radio France - Willy Moreau

Savoie, France

L'assistance est concentrée. À grand renfort de graphiques, Jean-Louis Vangi, le secrétaire général de l'Ordre des médecins en Savoie, dresse le portrait de la médecine généraliste dans le département. Le bilan aurait pu être pire mais il est loin d'être bon.

La Savoie dénombre aujourd'hui 358 médecins sans compter ceux qui travaillent en montagne. Le chiffre peut sembler important mais il est en baisse. Aussi, les médecins libéraux sont de moins en moins nombreux. L'année dernière, 24 professionnels sont partis à la retraite. Parallèlement, il y a eu six arrivées. "Il faut s'attendre à un déficit d'ici dix ans", explique Jean-Louis Vangi.

Une mauvaise répartition géographique

Comme partout en France, les villes attirent davantage les nouveaux médecins. L'agglomération de Chambéry totalise 40% des nouvelles arrivées dans le département. Dans le même temps, des territoires plus excentrés, comme la Maurienne connaissent des difficultés à faire venir des médecins.

"Il faut aider les médecins à s'installer en mutualisant les coûts comme on le fait dans les maisons médicales. Pourquoi ne pas mutualiser le service d'une secrétaire qui pourrait se rendre dans différents cabinets par exemple ?"'

— Jean-Louis Vangi, secrétaire général de l'Ordre des médecins en Savoie.

Jean-Pierre Vial, sénateur LR, abonde en ce sens : "Il faut également travailler sur l'aménagement du territoire pour faciliter les déplacements des jeunes médecins et implanter de nouveaux commerces."

Des professionnels de plus en plus âgés

La jeunesse, c'est le mot d'ordre de cette réunion. Dans la salle, beaucoup ont bientôt 65 ans, l'âge de la retraite. Certains l'ont même dépassé mais continuent d'exercer faute de remplaçants. C'est aujourd'hui le cas dans la vallée de la Maurienne où 26% des médecins libéraux en activité ont plus de 65 ans. À Albertville, dans dix ans, quasiment 6 médecins sur 10 auront l'âge de partir à la retraite.

La situation est d'autant plus préoccupante que la journée des médecins est chargée. 40% du temps de travail est consacré aux tâches administratives. Pour les professionnels, si ce problème n'est pas réglé voire empire, ils ne pourront plus accepter autant de patients, et "ce seront les premières victimes", lâche un des médecins venu assister à la réunion.

  - Aucun(e)
-

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.