Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

En Vaucluse, le coronavirus ne prend pas de vacances

Par

Le Vaucluse fait face à un rebond de l'épidémie. Alors que le taux de reproduction augmente, les autorités appellent donc à la plus grande prudence. Elles rappellent l'importance du port du masque, obligatoire dans les lieux clos publics, fortement recommandé en extérieur.

Des masques partout au centre commercial Cap Sud à Avignon Des masques partout au centre commercial Cap Sud à Avignon
Des masques partout au centre commercial Cap Sud à Avignon © Radio France - Camille Labrousse

Attention à ne pas baisser la garde en Vaucluse, le Covid-19 ne prend pas de vacances. La préfecture et l'agence régionale de santé mettent en garde face à un rebond de l'épidémie. Pour 100.000 Vauclusiens, le nombre de cas est aujourd'hui de 6,7 alors qu'il était en dessous de trois, il y a quelques semaines. Chaque semaine, entre 25 et 35 cas positifs sont diagnostiqués dans notre département.

Publicité
Logo France Bleu

Le nombre de cas contact augmente de jour en jour, en raison des rassemblements familiaux notamment. Quatre foyers de coronavirus sont toujours actifs en Vaucluse : la salle de sport de Carpentras, une entreprise dont le nom n'est pas dévoilé et deux clusters entre proches (le premier de sept personnes, le deuxième de cinq).

Porter le masque en extérieur quand il y a foule 

Le préfet de Vaucluse, Bertrand Gaume, en appelle donc à la responsabilité de chacun. Le masque, c'est tout le temps dans les lieux publics clos et c'est autant que possible dans les lieux extérieurs très fréquentés, surtout dans les zones touristiques. "Il faut à tout prix éviter le reconfinement", martèle le préfet. Les autorités ont donc souhaité vérifier par elles-mêmes que le port du masque est bien respecté

Sur le terrain, le port du masque en lieu clos est visiblement entré dans les mœurs. Dans le tram avignonnais, 100% des voyageurs portent leur masque, plus ou moins bien. Daniel Bianco, responsable d'exploitation du réseau Orizo concède qu'il y a "toujours quelques récalcitrants. Mais globalement, tout le monde joue le jeu."

Même constat au centre commercial Cap Sud. Les commerçants constatent un respect de la part des clients. Au restaurant Valli, la responsable, Charlotte Mounier reconnaît que l'obligation du masque a clarifié la situation. "La loi nous a beaucoup soulagé. On n'a plus besoin de faire la police". 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu