Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : La santé : un enjeu électoral 2017

Présidentielle : les attentes des blouses blanches de l'Hérault en matière de santé

mardi 7 mars 2017 à 18:39 Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault

Infirmiers, aides-soignants, assistantes sociales ont manifesté dans toute la France ce mardi pour dénoncer leurs conditions de travail. A Montpellier, le cortège a rassemblé entre 200 et 300 personnes place de la Comédie.

Manifestants place de la Comédie.
Manifestants place de la Comédie. © Radio France - Sébastien Garnier

Montpellier, France

Les manifestants répondaient à l'appel d'une intersyndicale FO-CGT-SUD et de 16 syndicats et associations d'infirmiers salariés et libéraux.

Cette journée d'action à sept semaines du 1er tour de la présidentielle était l'occasion d'interroger les blouses blanches sur leurs attentes en matière de santé.

Dans cette campagne présidentielle atypique, on ne parle pas assez de santé déplore Rémy infirmier anesthésiste au CHU de Montpellier

"On entend pas parler du projet de soins pour les français, on entend surtout des mesures financières". (Rémy infirmier)

Parmi les mesures annoncées, il y a celle de François Fillon qui a fait polémique. Le candidat LR veut laisser une place plus large aux mutuelles, la sécurité sociale ne remboursant que les "gros risques". Il a revu sa copie mais pas assez au goût de Sophie aide soignante qui rappelle qu' "il y a des salariés qui n'ont pas les moyens de se payer une mutuelle". Annie est retraitée de l'hôpital et aucun candidat ne trouve grâce à ses yeux.

"Il y a 16 000 lits et 22 000 postes qui ont été supprimés en trois ans dans les hôpitaux et aucun des candidats ne revient la dessus. Même Benoit Hamon (PS) dit que le quinquennat s'est fort bien passé en matière de santé". (Annie retraité de l'hôpital)

Benoît Hamon qui veut tout de même revenir en partie sur la tarification à l'activité a l'hôpital (T2A). Une mesure qui réjouit André magasinier a l'hôpital de Sète. Selon lui, "la T2A oblige les établissements à avoir une activité intense, à gérer un hôpital comme une entreprise".

L'hôpital n'est pas une entreprise et la santé n' a pas de prix conclu Mehdi étudiant infirmier.

Reportage présidentielle

  - Aucun(e)

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.