Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Épidémie de grippe : un EHPAD mosellan met en place une politique de prévention renforcée

lundi 11 février 2019 à 20:31 Par Guillemette Franquet, France Bleu Lorraine Nord

En Moselle, l'épidémie de grippe fait rage. Dans l'EHPAD de Vic-sur-Seille, les pensionnaires sont surveillés de près. Il y a deux ans, plus de 2/3 d'entre eux avaient été atteints par le virus. Depuis, l'établissement pour personnes âgées renforce ses dispositifs chaque hiver.

Cette année, pour la première fois, 100% des résidents ont été vaccinés.
Cette année, pour la première fois, 100% des résidents ont été vaccinés. © Maxppp - François Destoc

Vic-sur-Seille, France

A l'entrée de l'EHPAD Sainte-Marie, à Vic-sur-Seille, les visiteurs sont accueillis par un nouveau rituel : chacun est tenu de se laver les mains au gel hydroalcoolique. Ceux qui ne sont pas vaccinés doivent enfiler un masque médical, pour éviter que le virus de la grippe ne se propage. L'épidémie est bien présente, comme dans toute la France, et les gestes de prévention sont appliqués à la lettre. Il y a deux ans, dans cette maison de retraite de Moselle, plus de deux tiers des résidents avaient été touchés par le virus.

Cette année, seuls huit résidents ont attrapé la grippe. Pour le directeur, Hamid Idiri, la politique de prévention peut empêcher le virus de se répandre : "C'est d'abord une meilleure anticipation, notamment par l'intermédiaire de tests de dépistage rapide. A partir de trois cas, nous suspendons les activités collectives. Pendant les réunions de service, nous rappelons à l'ensemble des professionnels le protocole pour que chacun reste bien en alerte."

Les pensionnaires ont été confinés dans leur chambre dès que les premiers symptômes sont apparus chez une personne âgée.

Des pensionnaires surveillés de près

Dans les étages, les résidents sont presque absents des lieux de vie commune, bien que certaines activités aient pu reprendre ce matin. La directrice adjointe, Corinne Paris, s'enquiert de l'état de santé de ses pensionnaires, en faisant le tour des étages. 

Cette année, pour la première fois, 100% des résidents ont été vaccinés. Cette politique de prévention s'avère efficace, même si le vaccin n'est pas fiable à 100%, le virus de la grippe évoluant en permanence. 

Dans le Grand Est, 676 personnes sur 100 000 sont touchées par l'épidémie de grippe.