Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Epilation laser : témoignage d'une Clermontoise aux jambes brûlées

-
Par , , France Bleu Pays d'Auvergne

Eveline L. voulait se faire épiler les cuisses de façon permanente, grâce à la technologie laser. Mais lors de la dernière séance chez sa dermatologue à Clermont-Ferrand, rien ne s'est passé comme prévu.

 Eveline victime de brûlures aux jambes après une épilation laser à Clermont-Ferrand
Eveline victime de brûlures aux jambes après une épilation laser à Clermont-Ferrand - © Eveline L.

Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme, France

Le 28 janvier dernier, Eveline L., jeune retraitée clermontoise, s'est rendue chez sa dermatologue pour une épilation laser. C'était la dernière séance de ce traitement qui lui a coûté plus de 600 euros. Sauf que cette fois-là elle est repartie chez elle avec les jambes brûlées.

J'avais très très mal. Elle a arrêté quand elle s'est rendue compte qu'elle m'avait brûlée. - Eveline L.

La Clermontoise se rend ensuite chez son médecin généraliste qui confirme la présence "d’ecchymoses sous-cutanées" correspondant à un "effet indésirable du laser probablement utilisé à une trop haute intensité". Eveline L. se souvient : "Elle (la dermatologue) venait de recevoir une nouvelle machine. Je suppose qu'elle n'a pas su régler l'intensité de son laser". 

Le reportage de Margaux Caroff

Pour l'instant, Eveline n'a pas porté plainte. Elle attend de voir si elle va garder des séquelles permanentes sur les jambes. Un mois et demi après, les cloques et les croûtes ont presque entièrement disparu, mais sa peau est toujours sensible. "Dès que je prends ma douche, ma peau devient rouge. J'espère que je n'aurais pas de séquelles pour cet été". 

Il a fallu un mois et demi pour que les croûtes disparaissent  - Radio France
Il a fallu un mois et demi pour que les croûtes disparaissent © Radio France - Margaux Caroff

Nous avons interrogé Eric Tisserand, dermatologue à Chamalières. Il pratique lui-même l'épilation laser dans son cabinet depuis près de 20 ans. Selon lui, les brûlures arrivent rarement et même si elles relèvent parfois d'une erreur du praticien, il n'y a pas de séquelles à long terme. "Si on fait un mauvais réglage, il peut y avoir une brûlure. Mais ce sont des brûlures très peu graves", précise Eric Tisserand.

Eric Tisserand, dermatologue à Chamalières

Après sa mauvaise expérience, Eveline L. a tout de même déposé une plainte auprès de l'Ordre des Médecins, qui a conclu qu'il s'agissait d'un problème relevant de la responsabilité professionnelle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu