Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : Eric Freysselinard préfet de Meurthe-et-Moselle, contre "Cette insouciance qu'il faut combattre"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Le préfet de Meurthe-et-Moselle, Eric Freysselinard, était l'invité de France Bleu Sud Lorraine ce lundi. Il est revenu sur les dernières informations concernant l'épidémie de Covid-19 dans notre région et dénoncé " l'insouciance" de la population.

Eric Freysselinard, préfet de Meurthe-et-Moselle, en juin 2018
Eric Freysselinard, préfet de Meurthe-et-Moselle, en juin 2018 © Maxppp - Alexandre Marchi

Eric Freysselinard, préfet de Meurthe-et-Moselle était l'invité de France Bleu Sud Lorraine ce lundi matin alors que le nombre de cas de Covid-19 ne cesse de progresser, notamment dans la région Grand Est avec 1378 personnes testées positives et 45 décès. Pour faire face à l'épidémie, le CHRU de Nancy prépare de nouveaux lits pour accueillir les malades les plus durement touchés.

Interrogé sur France Bleu Sud Lorraine, Eric Freysselinard, le préfet de Meurthe-et-Moselle, a dénoncé les comportements vus ce week-end avec des rassemblements dans de nombreuses villes de France : 

"Il y a une forme d'insouciance. Depuis le début de cette crise, les gens disent que ce n'est pas grand chose, qu'il y a moins de morts que la grippe saisonnière. C'est contre cette forme d'insouciance qu'il faut combattre. Il faut que les gens se rendent compte que la situation est grave."

Renforcement du confinement ?

Le dispositif d'accueil des enfants de personnels soignants a été travaillé pendant le week-end, explique Eric Freysselinard. Faut-il se préparer à des mesures de confinement encore plus drastiques ? 

"Je n'en ai aucune idée. Si de nouvelles décisions devaient arriver, elles seraient plus sévères. Ce qui est certain, c'est que la région Grand Est n'est pas dans une très bonne situation. Nous sommes près d'un foyer d'épidémie, le Haut-Rhin. Les Vosges et la Meurthe-et-Moselle ne sont pas dans une situation très agréable. Il n'y a que quelques dizaines de cas mais il faut peut-être multiplier par dix pour avoir la réalité des cas car on ne peut pas tester tout le monde."

"On ne peut rien exclure" conclut Eric Freysselinard concernant la montée en puissance des mesures de confinement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess