Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"On est en pleine quatrième vague" : la situation se dégrade à l'hôpital de La Rochelle

-
Par , France Bleu La Rochelle

Le Groupe Hospitalier Littoral Atlantique évoque une "quatrième vague" de la pandémie de coronavirus ce vendredi. Les services de réanimation à La Rochelle et Rochefort sont saturés. Les effets de la vaccination se font néanmoins ressentir, avec moins de formes graves chez les plus âgés.

"On est en pleine quatrième vague" : la situation se dégrade à l'hôpital de La Rochelle
"On est en pleine quatrième vague" : la situation se dégrade à l'hôpital de La Rochelle © Radio France - David Aussillou

“On est en pleine quatrième vague” : Pierre Thépot, le directeur du Groupe Hospitalier Littoral Atlantique, alerte sur la situation des hôpitaux de Rochefort et La Rochelle. Sur les deux établissements, il reste seulement une place en réanimation. Des transferts de patients vers d’autres hôpitaux de la région sont envisagés ces prochains jours.

Les services de réanimation saturés 

Quinze des seize lits de réanimation sont occupés sur les établissements de Rochefort et La Rochelle. Les patients admis sont de plus en plus jeunes : ils ont entre 40 et 75 ans.

En revanche, il n'y a plus de patients d'Ehpad. "C'est grâce aux effets du vaccin”, se réjouit Pierre Thépot. Il confirme que les patients âgés hospitalisés font moins de formes graves. “On serait submergé sinon”, confie-t-il. Seulement 8 % des patients hospitalisés ont plus de 80 ans.

La direction évoque également avoir observé des cas graves chez des femmes enceintes. Elle souhaite donc une plus large vaccination auprès de ce public-là. 

80 % des opérations déprogrammées ?

Les déprogrammations sont de plus en plus fréquentes à l'hôpital de La Rochelle. En ce moment, la moitié des opérations de chirurgie sont déprogrammées. C'est deux fois plus que les mois précédents. 

Un chiffre qui pourrait grimper à 80 % selon l'hôpital. En revanche, les services urgents tels que la cancérologie ne sont pas concernés.

Pas d’amélioration en vue

La Charente-Maritime fait partie des départements les plus touchés de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence atteint 220 cas pour 1000 habitants. À titre comparatif, son niveau record était jusqu’ici de 166 lors de la deuxième vague de novembre.

Le taux d'incidence en France au 15/04/2021
Le taux d'incidence en France au 15/04/2021 - https://covidtracker.fr/

Il faut attendre généralement dix à quinze jours avant que les tests positifs influent sur les réanimations. Autrement dit, “on est loin d’arriver au plateau”, regrette Pierre Thepot. 

Le nombre de personnes hospitalisées à La Rochelle devrait continuer à augmenter ces prochains jours. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess