Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une étudiante toulousaine envoie des fleurs dans l'espace à Thomas Pesquet

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Etudiante en biologie à l'université Paul Sabatier Toulouse III, Eve Teyssier fait partie du projet Eklosion, avec des étudiants de l'école de design de Nantes. Un objectif fou : faire pousser des graines d'œillets d'Inde sous l'œil de Thomas Pesquet dans la Station Spatiale Internationale.

Eve Teyssier, une étudiante toulousaine en biologie, réalise un pari fou : envoyer des fleurs à Thomas Pesquet dans l'espace ! Les graines seront contenues dans cette capsule entièrement autonome.
Eve Teyssier, une étudiante toulousaine en biologie, réalise un pari fou : envoyer des fleurs à Thomas Pesquet dans l'espace ! Les graines seront contenues dans cette capsule entièrement autonome. - CNES

Faire pousser des fleurs dans l'espace, c'est le pari d'Eve Teyssier et de ses collègues du projet Eklosion. Ce projet est né suite à un concours organisé par le CNES en 2019. Les étudiants lauréats, nantais et toulousains, se sont associés pour concrétiser leur rêve : envoyer une fleur dans l'espace ! Et ce rêve va devenir réalité : le 1er août 2021, la capsule Eklosion contenant des graines d'œillets d'Inde s'envolera dans un cargo de ravitaillement en direction de la Station Spatiale Internationale pour rejoindre Thomas Pesquet. La capsule, un cylindre transparent d'une quarantaine de centimètres de haut, va parcourir 400 kilomètres et ces graines d'œillets d'Inde seront les premières fleurs à pousser dans l'espace !

Apporter un peu de détente aux astronautes

L'objectif : permettre aux astronautes de garder un lien avec la Terre, alors qu'ils flottent au-dessus d'elle. La NASA fait déjà pousser des salades dans l'espace mais toujours dans une visée expérimentale. 

"C'est beau de voir tout le processus de croissance de la plante, qui va donner une fleur. On espère apporter un peu de distraction et de beauté dans l'ISS." — Eve Teyssier

Cette étudiante a supervisé toute la partie biologique du projet. Pour éviter de faire perdre du temps aux astronautes, la capsule fonctionne en complète autonomie. "Une fois qu'elle est branchée, le cycle jour-nuit (arrêt et allumage des LED qui éclairent les œillets d'Inde) va se mettre en route automatiquement. Thomas Pesquet devra arroser la plante une première fois, puis la capsule assurera seule les deux mois de pousse des fleurs", décrit-t-elle. La capsule sera simplement branchée à une prise et accompagnera les astronautes dans leur quotidien.

La capsule cylindrique est transparente pour permettre aux astronautes d'observer la croissance des fleurs.
La capsule cylindrique est transparente pour permettre aux astronautes d'observer la croissance des fleurs. - CNES

Un terreau spécial pour l'espace

La NASA interdit formellement de faire entrer quoi que ce soit dans l'ISS sans en connaître la composition exacte. Impossible donc de mettre du terreau ! Eve Teyssier a dû concevoir un substrat en fibre de coco pour accueillir les graines.

"Ce qui est très pratique avec la fibre de coco, c'est qu'elle est compacte. Donc on peut y inclure les graines dedans et être sûr qu'elles ne bougeront pas pendant les vibrations du décollage. L'autre avantage, c'est qu'une fois réhydratée, la fibre de coco va gonfler et combler tout le vide laissé. Les racines des graines d'œillets d'Inde pourront donc pousser sans difficulté."

La plante va pousser tranquillement sous les yeux de Thomas Pesquet, à l'abri dans sa capsule. Et pour stimuler son odorat, les étudiants ont eu une idée : créer une niche de la capsule où seront rangés des cartons à odeurs végétales ! Anis, menthe, pin… L'astronaute pourra sentir toutes ses odeurs terrestres et lire les petits mots de ses proches qui sont gravés sur les cartons. Toujours ce lien avec la Terre au cœur même du projet.

Si tout se déroule comme prévu, les graines d’œillets d'Inde devraient éclore mi-septembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess