Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Expédition "Deep Time" en Ariège : les premières impressions du Stéphanois à la sortie de la grotte

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Martin Saumet est médiateur scientifique à la Rotonde à Saint-Étienne. Il est remonté à la surface ce samedi après avoir passé quarante jours dans une grotte de l'Ariège dans le cadre de Deep Time.

Martin Saumet avant d'entrer dans la grotte le 12 mars dernier.
Martin Saumet avant d'entrer dans la grotte le 12 mars dernier. - Twitter

Quand le directeur de la mission scientifique est venu rejoindre les quinze personnes qui avaient passé quarante jours sous terre, Martin Saumet n'y a pas cru. "J'ai été estomaqué, confie le jeune homme à France Bleu Occitanie. Vraiment, ça m'a fait une émotion hyper forte de surprise (...) à tel point que, la comparaison est un peu forte mais si ça avait été des aliens qui étaient arrivés, ça m'aurait fait le même effet !"

Ce qui l'a plus surpris, comme la plupart des autres participants, c'est le rapport au temps, sans repère. "On se rendait compte qu'on avait des journées super longues mais je ne pensais pas que ce serait un quart du temps en moins... Que le temps passerait 25% moins vite que dehors". 

D'habitude, Martin Saumet a une vie très rythmée, avec un "_timing assez serr_é". Et finalement "la vie sans montre" lui a paru "beaucoup plus simple" que ce qu'il pensait. "En fait, _ça n'est pas très compliqué de s'écouter_. On se rend vite compte quand on a vraiment faim ou quand on a envie de dormir, explique-t-il à Flora Midy. (...) Là où c'était plus complexe, c'était au réveil, j'étais incapable de savoir si j'avais dormi longtemps ou pas. C'était ce qui me gênait un peu, je ne savais pas si j'avais besoin de dormir encore... Mais je me suis toujours réveillé reposé parce que je m'arrêtais en fin de cycle même si je ne savais pas si j'avais fait un cycle de sommeil ou si j'en avais fait dix".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Maintenant, Martin Saumet va pouvoir se reposer, après avoir pris une douche, ce qui lui a le plus manqué ! Il faut dire que sur la fin, le jeune homme qui était dans l'équipe vidéo avait beaucoup de pain sur la planche, beaucoup de plans à tourner, beaucoup de photos à prendre. Il a aussi fallu remonter cinq tonnes de matériel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess