Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Faire du sport pour lutter contre les maladies cardiovasculaires

-
Par , France Bleu Bourgogne

"Promouvoir l'activité physique comme arme contre les maladies cardiovasculaires à tout âge de la vie" : c'est le but des parcours du cœur organisés par la Fédération Française de Cardiologie en Côte-d'Or. Nous avons soumis trois idées reçues sur le sport et la santé à une cardiologue.

Il est recommandé de faire 30 minutes d'activité physique par jour.
Il est recommandé de faire 30 minutes d'activité physique par jour. © Maxppp - Ale Ventura

Côte-d'Or, France

"Promouvoir l'activité physique comme arme contre les maladies cardiovasculaires à tout âge de la vie" : c'est le but des parcours du cœur organisés par la Fédération Française de Cardiologie en Côte-d'Or. Ce mercredi, il s'est déroulé à Longvic. Dimanche,  le club Coeur et Santé de Dijon propose de découvrir différents sports et des ateliers dans un village santé qui regroupe une dizaine d'associations de 10 heures à 18 heures au Lac Kir à Dijon. 

Nous avons soumis trois idées reçues sur le sport à Bénédicte Vergès, cardiologue et marraine de l'association. 

Première idée reçue : quand on souffre d'une maladie cardiovasculaire on ne peut pas faire de sport 

Bénédicte Vergès : "C'est vraiment une idée reçue ! C'est tout le contraire en fait. Pour prévenir les maladies cardiovasculaires, il faut faire une activité physique. Une activité physique de loisir, modérée, régulière. Le message, c'est 30 minutes de marche active par jour qu'on va décliner de mille façons en fonction de ses goûts, de ses possibilités, de son âge, etc..." 

Deuxième idée reçue : quand on a fait du sport toute sa vie, il n'est pas nécessaire d'aller consulter un cardiologue après 50 ans

Bénédicte Vergès : "Là, ça dépend si on a d'autres facteurs de risques ou pas. Déjà si on ressent des signes particuliers dans l'effort, là il faut consulter. Et puis si on a des facteurs de risques, par exemple quand il y a des antécédents de maladies cardiovasculaires graves, si on a une hypercholestérolémie, une hyper tension ou un surpoids, si on est diabétique, il faut être prudent et aller voir un cardiologue. Ou en parler à son médecin traitant et regarder le contexte. "

Troisième idée reçue : on peut manger n'importe quoi ça n'a pas d'impact sur le coeur 

Bénédicte Vergès : "Au contraire on peut se protéger par l'alimentation des maladies cardiovasculaires. Déjà en quantité pour éviter le surpoids et surtout la graisse abdominale qui est un facteur de risque et puis en qualité parce qu'il fait éviter d'avoir du diabète ou de l'hypercholestérolémie. On peut se protéger en choisissant bien ses matières grasses et en n'abusant pas des plats préparés qui sont très salés, très sucrés, très gras. On peut manger de tout mais modérément et en connaissant bien la qualité de chaque aliment. C'est tout un équilibre."