Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Faut-il interdire le protoxyde d'azote aux mineurs ?

-
Par , France Bleu Nord

Contenu dans des petites cartouches servant habituellement en cuisine, ce gaz hilarant très prisé par les plus jeunes n'en est pas moins sans danger. Une proposition de loi déposée par la sénatrice du Nord Valérie Létard propose d'en interdire la vente aux mineurs.

15 cas d'intoxication au protoxyde d'azote ont été recensés dans le Nord entre 2017 et 2019
15 cas d'intoxication au protoxyde d'azote ont été recensés dans le Nord entre 2017 et 2019 © Radio France - Lila Lefebvre

Elles jonchent les trottoirs de nombreuses rues de Lille ou d'autres villes nordistes. Ces petites capsules métallisées font partie depuis quelques années du paysage urbain. Vides une fois au sol, elles contiennent du protoxyde d'azote. Utilisé en cuisine, notamment dans les bonbonnes de crème chantilly ou à l'hôpital, dans certains appareils respiratoires, ce gaz s'il est inhalé par l'intermédiaire d'un ballon possède des propriétés hilarantes. Mais il peut être aussi très dangereux.

"Ça fait un peu tourner la tête mais on est bien après", explique Maëlys, une jeune fille de 13 ans posée avec ses amis sur le banc d'une place du quartier de Moulins à Lille. Car si la majorité des consommateurs de protoxyde d'azote sont étudiants, le gaz, en vente libre, est de plus en plus acheté par des mineurs. 

C'est ce qui inquiète Valérie Létard. La sénatrice (UDI) du Nord est l'une des autrices de la proposition de loi, adoptée par le Sénat en décembre 2019, qui souhaite interdire la vente du protoxyde d'azote aux mineurs. "Il est plus qu'urgent d'agir", affirme Valérie Létard. La proposition de loi doit maintenant être examinée par l'Assemblée nationale pour entrer en application. Mais le groupe UDI à l'Assemblée nationale ne pourra pas la soumettre au débat avant mars 2021. Valérie Létard en appelle donc à d'autres groupes politiques pour relayer cette demande d'interdiction. Elle a été soutenue en ce sens par la députée UDI du Nord Valérie Six, qui a signé avec d'autres députés une tribune rappelant l'urgence de la situation.

En janvier 2019, le député France Insoumise du Nord, Ugo Bernalicis, avait également déposé une proposition de loi sur ce sujet, afin d'encadrer la vente de protoxyde d'azote. Sur une soixantaine d'intoxications au protoxyde d'azote entre 2017 et 2019, un quart avait été recensé dans le département du Nord.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess