Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : faut-il redouter un cluster après les scènes de liesse après le sacre de Lille en Ligue 1 ?

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Les rassemblements de supporters du Losc dimanche soir et lundi après-midi se sont faits au détriment des gestes barrières, au point que pour Patrick Goldstein, chef du pôle des urgences et du SAMU du CHU de Lille, on peut craindre un cluster.

Des milliers de supporters ont fêté leurs champions dans les rues de Lille ce lundi après-midi
Des milliers de supporters ont fêté leurs champions dans les rues de Lille ce lundi après-midi © Radio France - Romane Porcon

Faut-il s'attendre à une explosion du nombre de cas de Covid dans quelques semaines à Lille et plus globalement dans la région parmi les supporters du Losc ? La réponse est clairement oui pour Patrick Goldstein, chef du pôle des urgences et du SAMU du Nord au CHU de Lille. Il note que les supporters qui ont participé aux rassemblements festifs dimanche soir et lundi sont en majorité des personnes assez jeunes et ne sont donc pas encore vaccinés pour la plupart : "On peut comprendre leur joie. Mais même s'ils se sentent, à tort, à l'abri d'une forme grave du covid, ils ont des parents, des grand-parents, ils ont une vie sociale [qu'ils risquent de contaminer]. Aujourd'hui, le taux de couverture vaccinale n'est pas suffisant pour qu'on se dise que tout est fini." 

Interview de Patrick Goldstein, patron des urgences et du Samu du CHU de Lille

Début 2021, Patrick Goldstein avait pointé du doigt le carnaval de Dunkerque pour expliquer la flambée des cas de Covid dans le Dunkerquois. Aujourd'hui, la situation pourrait bien se reproduire suite aux rassemblements de supporters à Lille dimanche soir et lundi après le titre du Losc. "Il est clair qu'il va falloir être prudent. Il faut penser aux six prochaines semaines qui sont critiques : entre le 19 mai où l'on a commencé à récupérer un peu d'espaces de liberté et grosso-modo la mi-juillet. C'est la période pendant laquelle il va falloir vacciner massivement. Et il faudra qu'on ait un taux d'immunité collective satisfaisant pour nous mettre à l'abri de ce que nous craignons tous : une quatrième vague."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess