Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mayenne : fermeture de 200 lits d'hôpitaux, du jamais vu d'après FO

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

D'après le syndicat Force Ouvrière, les hôpitaux mayennais s'apprêtent à fermer 200 lits, cet été, dans de nombreux services. La cause est la fuite du personnel soignant et le manque de recrutement, selon FO. Le syndicat s'inquiète sur la pérennité de ces fermetures.

200 lits d'hôpitaux vont disparaître en Mayenne selon FO.
200 lits d'hôpitaux vont disparaître en Mayenne selon FO. © Maxppp - ALEXANDRE MARCHI

Les hôpitaux mayennais s'apprêteraient à fermer 200 lits, au cours de l'été, "du jamais vu", d'après le syndicat Force Ouvrière. La cause, selon FO : les conditions de travail des personnels soignants qui provoquent "une véritable fuite des infirmiers et des aides soignants, alors que d'un autre côté, on peine à recruter en sortir d'école d'infirmière", explique Sébastien Lardeux, secrétaire départemental FO.

Des fermetures de lits en psychiatrie ou en cardio

"Ce qui est inédit, explique Sébastien Lardeux, c'est le nombre de fermetures de lits pour cet été, mais aussi les services où ont lieu ces fermetures". Chaque été, pour cause de vacances, certains lits sont fermés, "notamment en chirurgie. Cette année, ce seront des lits de psychiatrie, de cardiologie "et même dans les Ehpad. "Que vont devenir les patients ?", s'inquiète le syndicat. 

Des décisions en cours d'arbitrage

Les secteurs qui devraient être concernés sont toujours en cours d'arbitrage. D'après les chiffres transmis par FO, ce sont, entre autres, à Evron, 25 lits de soins de suite, qui sont dans le collimateur, à Laval, 18 lits de psychiatrie, à Château-Gontier-sur-Mayenne, 30 places d'Ehpad.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess