Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Fermeture de la maternité de Bernay : les élus rencontrent la ministre de la santé

jeudi 29 mars 2018 à 17:19 Par Laurent Philippot, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

La Ministre de la santé a reçu ce jeudi matin plusieurs élus du département de l'Eure lors d'un petit-déjeuner. Ils lui ont fait part de leur inquiétude suite à l'annonce faite par l'Agence régionale de santé de fermer la maternité de Bernay en octobre prochain.

La ministre de la santé a reçu deux parlementaires, le maire de Bernay et le président du conseil départemental de l'Eure
La ministre de la santé a reçu deux parlementaires, le maire de Bernay et le président du conseil départemental de l'Eure - Photo transmise par Hervé Maurey

Bernay, France

A l"initiative du sénateur UDI Hervé Maurey, ancien maire de Bernay, rendez-vous été pris ce jeudi matin avec la ministre de la santé. Agnès Buzyn a reçu elle-même les élus, le sénateur Maurey donc, son successeur à la mairie, Jean-Hugues Bonamy, le président Les Républicains du conseil départemental de l'Eure, Pascal Lehongre et la députée LaREM de l'Eure, Marie Tamarelle-Verhaeghe. La décision prise par l'Agence régionale de santé de fermer la maternité de Bernay en octobre prochain  avait été accueillie dans la commune de l'Eure avec surprise et colère.

Agnès Buzyn à l'écoute de ses interlocuteurs

Les élus LR et UDI ont pu faire part de leur inquiétude et de leur étonnement à la ministre après l'annonce de la fermeture de la maternité de l'hôpital de Bernay. "On a été mis devant le fait accompli", martèle le sénateur Maurey. Agnès Buzyn aurait reconnu qu'il y avait un un problème de forme dans le dossier. Suite à un audit, l'établissement n'a pas obtenu sa certification et l'Agence régionale de santé a décidé de réorganiser l'offre de soins à Bernay, en proposant la création d'un centre périnatal au lieu de la maternité qui a réalisé, en 2017, 405 accouchements. Hervé Maurey, Pascal Lehongre et Jean-Hugues Bonamy ont demandé à la ministre de réétudier la position de l'A.R.S.

La porte de la ministre reste ouverte

Agnès Buzyn s'est montrée attentive aux arguments des élus. Sa porte reste ouverte et la ministre de la santé devrait contacter l'Agence régionale de santé de Normandie pour qu'une table ronde soit organisée prochainement avec tous les acteurs du dossier. La députée LaREM de la troisième circonscription de l'Eure, Marie Tamarelle-Verhaeghe, elle-même médecin, le reconnait, "fermer une maternité, ce n'est pas une décision facile". L'élue, qui semble déjà avoir acté cette fermeture, défend elle une autre offre de soins. Sa volonté, c'est de faire de l'hôpital de Bernay un hôpital d'excellence, en développant de nouvelles compétences. Tous les élus s'accordent à souligner que le problème rencontré à Bernay est le même que dans d'autres maternités de France, à savoir une baisse de la natalité. Il faut réfléchir à une organisation des soins à l'échelon régional, c'est aussi le souhait d'Agnès Buzyn. 

La ville de Bernay toujours mobilisée

A Bernay, on attend quelques jours et la table ronde pour savoir quelles suites donner au mouvement de contestation. Un collectif a été créé "Une maternité à Bernay" ainsi qu'une page Facebook suivie par plus de 1400 membres à ce jour.